Sommaire
Senior Actu

Le motard de 73 ans roulait sans permis depuis 40 ans !

Un motard septuagénaire a réussi à circuler en deux roues pendant 40 ans sans permis moto grâce à une erreur administrative, avant d'être confondu cet été par la Gendarmerie Nationale de l'Hérault, suite à un énième contrôle routier...


Voici un fait divers pour le moins insolite qui -fort heureusement- n'a fait aucune victime.

Un septuagénaire a en effet profité pendant 40 ans d'une erreur administrative lui accordant le droit de circuler en moto, alors qu'il n'avait jamais passé l'examen nécessaire à son obtention !

De fait, son permis de conduire portait bien la mention "Catégorie A" (véhicule à deux roues, sans limitation de cylindrée) et le motocycliste était toujours passé entre les mailles du filet, ce malgré de nombreux contrôles routiers. Oui mais ça, c'était avant...

Alors que le retraité circulait à grande vitesse sur la RD 51 au niveau de la commune de Marseillan, au guidon de son puissant scooter (un YAMAHA 500 TMAX), il a été intercepté par les gendarmes de l'escadron départemental de sécurité routière de l'Hérault, pour excès de vitesse et plaque d'immatriculation non conforme.

Le motard de 73 ans n'étant pas en possession de son permis de conduire lors de son interpellation, les gendarmes lui ont demandé de revenir le présenter à la gendarmerie à bref délai -ainsi qu'une nouvelle plaque d'immatriculation remise aux normes. Mais bien que le retraité ait changé la plaque de son scooter lors de sa convocation, comme le lui avaient demandé les gendarmes, il a en revanche omis volontairement de présenter son permis, pour la seconde fois consécutive.

S'en était trop pour la maréchaussée, qui a décidé d'instruire une enquête, laquelle a révélée l'erreur administrative, le défaut de permis du septuagénaire, ainsi que son infraction répétée depuis 40 ans. Celui-ci devra donc désormais s'en expliquer devant le tribunal correctionnel de Béziers.

À noter : cette infraction relevant d'un délit, le contrevenant encourt une amende ainsi qu'une peine d'emprisonnement.



Publié le Lundi 21 Septembre 2015 dans la rubrique Divers | Lu 1164 fois