Sommaire
Senior Actu

Le Coeur sur la patte : des animaux en visite dans une maison de retraite du nord de la France

Grâce à l’action de l’association Le Cœur sur la patte, les résidents de la maison de retraite Gilbert-Forestier de Lomme (Nord), ont la chance de recevoir tous les mois une visite pour le moins originale, puisqu’il s’agit de chiens et de chats qui « se déplacent » pour échanger quelques caresses contre un peu de compagnie indique un récent article du quotidien la Voix du nord.


L’idée n’est pas nouvelle, mais elle reste suffisamment peu commune pour que l’on en (re)parle…

Tout comme l’association parisienne Parole de chien, cette initiative baptisée Le Cœur sur la patte, organise régulièrement des visites d’animaux domestiques (tous vaccinés, tatoués et propres) dans des maisons de retraite, afin d’égayer le quotidien des aînés hébergés en établissement.

Le Cœur sur la patte, qui fonctionne avec des bénévoles et une cinquantaine de chiens et chats, intervient ainsi dans une quarantaine de villes du nord de la France et rayonne même jusqu’en Alsace, précise l’article du quotidien.

Rappelons que de nombreuses études et expériences in situ montrent que les visites de chiens dans les établissements pour personnes âgées s'avèrent bénéfiques pour le bien-être des aînés. La présence de l'animal, le fait de pouvoir le regarder ou le caresser semblent faire un bien fou au moral des résidents.

Au Etats-Unis par exemple, un bénévole participant à ce type d’activité dans une association du même genre, se souvient d'une visite effectuée auprès d'un vieux monsieur qui n'avait pas ouvert la bouche depuis très longtemps. Lorsqu'il est entré dans l’établissement avec le chien, le vieil homme a immédiatement recommencé à parler, évoquant ses propres souvenirs avec son animal. La vue du labrador avait ouvert les vannes de la mémoire et l'envie de communiquer. .../...
Le Coeur sur la patte : des animaux en visite dans une maison de retraite du nord de la France

Mais naturellement, « n'est pas chien visiteur qui veut ! ». D’une manière générale, les animaux qui participent à ces rencontres sont soumis à un test d'aptitude réalisé par un comportementaliste spécialiste des relations homme/chien.

De fait, qu'il s'agisse d'un caniche, d'un labrador, d’un cocker ou d'un berger allemand, il est indispensable que les chiens soient équilibrés, qu'ils possèdent une bonne éducation de base (le rappel, assis, couché, pas bouger…), qu'ils marchent en laisse sans tirer, qu'ils ne sautent pas sur les personnes, qu'ils s'entendent avec ses congénères, qu'ils aient une hygiène irréprochable, qu'ils aiment le contact avec les humains, etc. Autre point fondamental, son maître doit pouvoir le guider et le contrôler à tout moment et en toute circonstance.

« Le chien, c'est avant tout la possibilité de donner et de recevoir sur le plan affectif ; caresses et léchouilles. Il apporte aussi avec lui un peu de la vie de l'extérieur, il procure de l'apaisement -l'agressivité disparaît- et fait naître le sourire à tous les coups. Il est créateur de liens, entre les résidents eux-mêmes, entre les résidents et les soignants et entre les résidents et leurs familles » précise Mme de Tournemire, présidente de l’association parisienne Parole de Chien.

L'animal donne également « un sentiment de confiance, d'autonomie et d'utilité qui sont renforcés à travers les ordres et les soins donnés à l'animal durant les animations. Et puis le regard du chien ne juge pas. Il est très valorisant pour ces personnes qui ont souvent une image négative d'elles-mêmes » conclut la directrice de cette association.


Publié le Jeudi 3 Juillet 2008 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 8644 fois