Sommaire
Senior Actu

Label « Bien Vieillir » : les 34 villes récompensées

Trente-quatre communes qui oeuvrent pour le bien-être des seniors ont été récompensées par le label « Bien Vieillir » hier soir par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot et la secrétaire d’Etat aux Aînés Nora Berra. Retour sur ces actions de « longue durée » imaginées pour une meilleure intégration des seniors et des personnes âgées à la vie de tous les jours dans les villes de France.


Rappelons que d’ici 2030, trois personnes sur cinq vivront dans les villes et 28% de la population sera âgée de plus de 65 ans, le rôle des communes est donc primordial pour favoriser une politique locale en faveur des aînés.

Lancé au mois de juillet dernier, ce label représente un vrai engagement pour les villes puisqu’elles élaborent un plan d’action sur cinq ans pour répondre aux enjeux liés à la place des aînés dans les villes et créer des structures adaptées dans les domaines des transports, de l’habitat, de l’urbanisme, du logement, des prestations de services et du renforcement du lien social.

« Aujourd’hui, je suis ravie de voir autant de villes réunies pour inscrire au cœur de leurs préoccupations et de leurs territoires le bien-être de nos aînés » a indiqué à cette occasion Nora Berra. Et d’ajouter « le nombre de dossiers de candidature témoigne en effet de l’implication des communes à prendre en compte, dans leur globalité, les problématiques liées à la place des aînés dans les villes, et nous ne pouvons que nous en réjouir ».

« Le réseau que nous créons, et dont vous êtes les précurseurs, s’inscrit également dans une dynamique mondiale. Comme vous le savez, d’autres villes soucieuses de répondre au mieux aux attentes de leurs citoyens âgés se sont déjà engagées dans cette démarche, grâce à l’initiative lancée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les villes françaises aujourd’hui labellisées sont maintenant partie prenante du réseau mondial « villes amies des aînés ». Cela va leur permettre de bénéficier des contacts et des échanges d’expériences avec d’autres villes, semblables ou différentes, réparties sur tous les continents, comme le Canada , très actif sur cette thématique » a poursuivi la secrétaire d’Etat aux Ainés.

Pour cette première édition, plus d’une trentaine de villes ont envoyé un dossier de candidature.

Détails sur les 34 actions des villes récompensées

Bar le Duc : « Bien vieillir puissance 15 »

Bien vieillir puissance 15 : un rayonnement et des forces communes multipliés par 15 au service des personnes âgées. Le choix du territoire de la Communauté de Communes avec ses composantes urbaines et rurales pour la politique des personnes âgées traduit une volonté forte. Il affirme que le public des personnes âgées doit garder le choix de son lieu d’habitation et continuer à profiter de la qualité de vie du territoire et bénéficier des services et actions sur tout le territoire.

Les animations loisirs et cultures existent de longue date sur le territoire.
Désormais, elles prennent toutes en compte trois critères :

1/ Etre adaptées à tous les publics en situation de fragilité sociale et pécuniaire et/ou d’isolement : lien avec les services de l’aide sociale du CIAS et les élus des communes rurales et des correspondants de quartier pour mobiliser les publics et leur assurer l’accès financier aux animations, sorties et échanges.

2/Etre ouvertes aux personnes âgées quel que soit leur lieu d’habitation : régler les questions de transport, déconcentrer les lieux d’animations, se saisir des souhaits des habitants.

3/Proposer des animations non concurrentes et répondre à une offre qui n’est pas proposée par d’autres en recueillant et relayant l’information sur le territoire.

Bey : Des logements adaptés aux aînés

Le conseil municipal de Bey affiche sa volonté de consolider les liens intergénérationnels et a ainsi intégré la notion de « bien vieillir » dans son plan d’action. L’élément le plus important concerne le projet de construction de logements locatifs communaux adaptés aux personnes âgées afin de les maintenir sur le village dans des conditions idéales. Ces logements situés au centre bourg seront à proximité des commerces, du club des anciens, mais aussi de la bibliothèque et de l’accueil jeunes. Ils viendront compléter un environnement communal quipermet de vieillir ensemble, non pas en ajoutant des années à la vie, mais de la vie aux années.

Breuillet : Solidarité et lien social

Renforcer la cohésion sociale, développer les solidarités, anticiper le grand âge sont nos objectifs phares : véhicule adapté, transports à la demande, semaine bleue, cinéma, conférences, ateliers informatique, sorties, portages des repas à domicile 7j/7j, parcours de santé, gym, manifestations intergénérationnelles, vacances, conseil des Seniors et charte apporteront une meilleure qualité de vie à nos Aînés.

Canejean : L’atelier d’écriture

En collaboration avec la compagnie Thêatr'action, le centre Simone Signoret et la Médiathèque de Canéjan, il a été proposé aux résidents de l'Orée du Parc (résidence pour personnes âgées) un atelier d’écriture. Cette action en direction des personnes âgées de plus de 65 ans a mis en avant le lien intergénérationnel. Ce projet a démarré suite à la création d'un spectacle théâtral « Coeur d'un boxeur » par la compagnie Théatr’action. Cette pièce met en scène la confrontation entre Léo, un vieil homme, égrenant des jours moroses dans une maison de retraite et Jojo, un garçon de seize ans condamné à une peine d'intérêt général et qui doit peindre la chambre de Léo. Obligés de partager le même espace, tous les deux commencent à s'intéresser l'un à l'autre, et leur mépris initial se transforme en respect et solidarité. Après avoir eu une lecture du texte de la pièce, et rencontré ses deux acteurs, une douzaine de résidents ont décidé de jouer le jeu et de se prêter à des exercices d'écritures guidés par Jenny, jeune comédienne de cette même troupe.

Les ateliers ont eu lieu à raison de 6 séances de 2 heures (de janvier à avril 2008). Les textes produits ont donné lieu à l'édition d'un petit livret distribué à chacun des participants et interprété par la troupe canéjanaise de comédiens amateurs « les Affreux disent Yack » en avant première du spectacle « Coeur du boxeur ». Ainsi le soir de la représentation, personnes âgées et jeunes canéjanais ont pu partager un moment convivial autour de ce projet intergénérationnel nommé « Regards croisés ».

Canohes : « Bien vieillir tout en restant actif »

La ville de Canohès souhaite favoriser une dynamique pour ces seniors leur permettant ainsi de « bien vieillir en restant actif ». Un plan est engagé sur quatre axes : mise en place d’un accueil de jour à destination des personnes âgées, nécessitant la présence d’un tiers pour offrir aux aidants un moment de répit ; ouverture d’un restaurant à l’attention des seniors afin d’atténuer leur solitude ; création d’un emploi d’agent de convivialité afin de répondre à certaines difficultés quotidiennes des personnes âgées ; proposer des activités de loisirs ouvertes sur l’intergénérationnel.

Carquefou : Groupe de parole

Lieu ressource innovant, l’espace d’écoute et d’échanges accueille les seniors les mardis depuis mars 2009. Avec pour objectif général la prévention du bien vieillir, ses actions visent le maintien du lien social. L’animatrice seniors réunit en partenariat avec une association de prévention du suicide, un groupe de parole mensuel « Bien être, mal être, idées noires, en parler ». D’autres actions jalonnent les semaines, offrant un lieu convivial de revalorisation de soi et de rencontres.

Cherbourg-Octeville : Premier forum « Vieillir et s’épanouir »

Les 7 et 8 octobre 2009, la Ville de Cherbourg-Octeville a organisé le premier forum « Vieillir et s’épanouir » pour permettre aux retraités et futurs retraités de rencontrer les services municipaux qui leur sont dédiés et les associations du 3e âge. Cet événement a attiré plus de 600 personnes. Au programme : des débats et une série d’informations flash sur l’inscription dans les établissements du CCAS, le métier d’aide à domicile ou les premiers signes des troubles de la mémoire, des démonstrations de matériel médical…

Le forum s’est clôturé par un défilé de mode senior : une trentaine de mannequins volontaires recrutés dans les foyers-résidences et les clubs des aînés de la ville ont défilé dans des tenues prêtées par les commerçants locaux. Plus de 300 personnes ont assisté à ce défilé.

Clapiers : Les ateliers-mémoire

L’automne 2008, la C.R.A.M (Caisse Régionale d’Assurance Maladie) et le CLIC maillage
ont proposé au C.C.A.S. (Centre Communal d’Action Sociale), l’organisation d’ateliers-mémoire, destinés à offrir aux participants une gymnastique du cerveau et une connaissance des mécanismes et des techniques de mémorisation. Il s’agit à la fois de stimuler les mécanismes intellectuels, de renforcer la confiance en soi et de permettre à chacun de prendre en charge un éventuel problème de mémoire.

Deux groupes comportant chacun une quinzaine de personnes ont participé à 10 séances de 2 heures échelonnées sur un trimestre et animées par des bénévoles. Chaque rencontre comportait de l’information, des échanges, des exercices, selon le programme d’activités cognitives mis au point par Jocelyne du Rotrou, dans le cadre de recherches sur le vieillissement normal et pathologique.

Le résultat de cette première session est entièrement positif, qu’il s’agisse de l’assiduité, de la participation ou de la "réussite" aux exercices. Mais, l’intérêt de ces premiers ateliers réside aussi dans l’ambiance détendue, conviviale et allègre des réunions des deux groupes et dans le lien social qu’il a permis d’établir ou de conforter.

Courbevoie : Les liens intergénérationnels

Entretenir les liens intergénérationnels apparaît comme une responsabilité majeure de notre société. Aussi la municipalité de Courbevoie développe-t-elle de nombreux événements de proximité et s’investit-elle dans la mixité des logements. Des logements sont en effet réservés aux personnes âgées au coeur de résidences OPH où se mêlent des familles, des jeunes et des moins jeunes. Un dispositif d’événements de proximité anime les moments partagés entre les jeunes et les seniors. Courbevoie a, par exemple, organisé cette dernière année des actions où les ainés sont intervenus dans les bibliothèques pour la lecture de contes, pour expliquer la croissance des plantes, et interviendront demain pour aider les plus petits lors des repas. Les enfants sont venus déjeuner dans les restaurants Vermeil, se produire en chorale devant le seniors, en musique dans les maisons de retraite. Les écoles et maisons de retraite ont réalisé une exposition commune de tableaux et dessins. Cette exposition a rencontré un très grand succès et sera renouvelée en 2010 dans un espace beaucoup plus grand. Moment de rencontre, échange d’expériences et de bons procédés sont les mots clés de l’investissement de notre ville dans le vivre ensemble.

Deuil-la-Barre : Le cahier de liaison

Afin de faire circuler l’information entre les différents intervenants à domicile (aides à domicile, infirmiers, médecins, aides ménagères, assistantes de vie), la ville de Deuil La Barre a mis en place un cahier de liaison. Sur ce cahier figurent des informations d’ordre général sur la prise en charge financière de l’aide, ainsi que des adresses utiles, des numéros de téléphones des médecins spécialisés.

Une fiche de renseignements très détaillée du bénéficiaire et une fiche de renseignements concernant l’entourage qui permettront aux équipes intervenantes une meilleure coordination. Les objectifs sont de favoriser le maintien à domicile ; d’améliorer le sentiment de sécurité des personnes âgées et rassurer leurs proches ; d’alerter et diffuser de l’information instantanée auprès de personnes identifiées en cas d’urgence ; de maintenir un lien social et familial humanisé et chaleureux entre la personne âgée et son entourage.

Eybens : Mobilité et accessibilité

La ville d'Eybens avec 9 335 habitants dont 14,5% de plus de 60 ans, s'est engagée dans une politique destinée à faciliter au quotidien la vie de celles et ceux qui ont quitté la vie active tout en favorisant leur implication citoyenne. Dès 1996, la ville crée l'Office municipal des retraités, qui mène depuis activement ses missions de citoyenneté, d'information et d'animation au sein de la cité au moyen quatre programmes d'actions. Deux de ses programmes permettent d'agir directement sur la qualité de vie de tous les habitants, et notamment des plus âgés : le développement des mobilités douces qui se concrétise par la création de cheminements piétons sécurisés pour relier tous les équipements publics entre eux ; le programme d'actions accessibilité qui a déjà débouché sur des travaux de voirie et dans les bâtiments publics. La création récente de l'Office municipal de la mémoire a permis d'accompagner et d'illustrer le souci d'impliquer les citoyens à la vie locale et celui de perpétuer la mémoire des événements passés pour construire l'avenir.

Fournels : Le projet de village senior

Le premier projet d’extension concerne la maison de retraite par des travaux d’agrandissement et de restructuration des espaces communs, de création d’une salle Snoezelen (concept Hollandais alliant la luminothérapie, les stimulations auditives et sensorielles dans un espace confiné et de détente afin d’éveiller des sensations physiques), ainsi que la mise en place d’un centre d’ergothérapie par la photographie (stimulation de la mémoire). La deuxième unité du village senior sera constituée par le complexe « La Bédaule », qui sera un bâtiment de 16 logements pour des personnes âgées non dépendantes ou semi-dépendantes. Conjointement à ce projet, la Communauté de Communes des Hautes Terres (10 communes dont Fournels) a le projet de créer un parcours de santé afin de promouvoir les activités physiques et sportives d’une part, et de renforcer le rôle et le lien social et intergénérationnel d’autre part, en proposant une activité supplémentaire réalisable avec les enfants des écoles de Fournels.

Ivry-sur-Seine : La prestation de « Petits Bricolages »

Dans le cadre de la politique locale en faveur du maintien à domicile des personnes âgées, la municipalité d’Ivry-sur-Seine a approuvé la création d’une prestation de « Petits Bricolages » en 2006. Cette création de poste a été impulsée au regard des besoins des personnes âgées prises en charge par le Service municipal des Retraités, dans les logements foyers de la ville ou au titre de l’aide à domicile.

De plus, la médecine professionnelle constatait, à l’époque, qu’un certain nombre d’accidents du travail des aides à domicile étaient inhérents à la manipulation d’objets encombrants et au port de charges lourdes. Ainsi, un agent de la filière technique a été recruté. Ses missions diversifiées consistent en de petites interventions en plomberie, électricité, montages de meubles, petits déménagements. En aucun cas, il ne réalise des travaux relevant des compétences d’artisans (ex : peinture d’une pièce, réseau électrique,…). Outre ces interventions techniques, il accompagne les aides à domicile pour effectuer un ménage plus complet du logement (aide aux déplacements de mobiliers et d’appareils électroménagers) et assure la livraison de courses (eau, lait..). Parfois, en lien avec le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSID), il participe à l’aménagement du logement pour favoriser la circulation d’une personne âgée dans son domicile.

La Garde : Le passeport « remise en forme »

La commune de La Garde mène une véritable politique globale qui permet à ses aînés de bien
vivre leur Ville, d'être intégrés et entourés, de trouver l'ensemble des services et activités adaptés à leur âge. C'est dans cette optique, que La Garde a créé en 2002, le passeport « remise en forme ». Cette action, qui s'adresse au + de 55 ans, est le fruit d'un travail transversal entre deux services municipaux : le service Solidarité 3ème Age et l'Ecole Municipale des Sports.

Ses principaux objectifs :

- Développer le "sport santé" en direction du public senior de la commune conformément au projet national ministériel "Bien vieillir" ;
- Favoriser les aspects relationnels et conviviaux.

Le passeport s'articule autour de deux grands axes :

- Les séances de renforcement musculaire (le mardi et le vendredi matin) apportent bien‐être et estime de soi aux seniors qui travaillent leur équilibre et leur souplesse d'une manière ludique.
- Les balades (1 sortie par mois) favorisent l'échange et créent du lien social.

A ses débuts, le passeport "remise en forme" comptait 36 inscrits, il en compte aujourd'hui 92. Un tarif abordable (15 €/an) et une équipe d'éducateurs sportifs toujours à l'écoute, assurent le succès du passeport "remise en forme".

Le Havre : Loisirs et création

Le service se veut être un lieu ouvert au public retraité où les usagers peuvent trouver des réponses à leurs attentes, leurs envies et leurs projets : découvrir, apprendre, redécouvrir, approfondir des activités que bon nombre n’ont jamais eu le temps de vivre pleinement durant leur vie « d’actifs ». Toutes ces activités sportives et culturelles permettent aux plus jeunes retraités de 57 ans et plus, de continuer à se projeter en se construisant un nouveau projet de vie. Ces temps de rencontres contribuent à un bon entretien de leur corps et à développer leur esprit d’ouverture vers les autres. Des équipes d’animateurs, aidés de bénévoles et retraités sont présents pour accompagner, suivre, observer, et permettre à chacun de trouver sa place dans une activité et, plus loin encore, dans la société.

Limonest : Habitat et logement

Pour permettre aux seniors de bien vieillir à Limonest dans leur logement une solution innovante est proposée : réserver 20 à 25% de logements adaptés à leurs handicaps dans les nouveaux immeubles du centre bourg. Avec l’OPAC du Rhône sont prévus 800 m2 au sol pour réaliser une vingtaine de ces logements. L’habitat adapté permet de : les équiper en matériel de santé, sécuriser des installations électriques ou de gaz, circuler à l’intérieur du logement en déambulatoire, installer des web napperons.

Marseille : Service « Allô Mairie accompagnement aînés »

Dans la perspective d’organiser une réponse adaptée à la demande sociale des seniors, le service « Allô Mairie accompagnement aînés » a été créé en 2000. Il répond à l’objectif suivant : inscrire dans la vie sociale, les personnes âgées tributaires d’un tiers pour sortir de leur domicile ou dépendantes d’un soutien pour être sécurisées au cours des déplacements de proximité. La nature des interventions sont très diverses : promenades, rendez-vous médicaux, coiffeur, esthétique, également aide pour remplir leurs dossiers administratifs, déplacement en mairies, en préfecture, ou autres. Ce Service qui s’adresse à toutes les personnes âgées de 60 ans et plus (65 ans pour les accompagnements) résidant sur la commune de Marseille est gratuit et fonctionne du lundi au samedi inclus, de 9h15 à 12h15 et 13h00 à 17h30 par prise de rendez-vous sur simple appel téléphonique au numéro suivant : 0 810 813 813

Metz : les Assises « Seniors dans la cité »

Préparer la ville de demain dans une logique de « Mieux vivre ensemble », toutes générations confondues, c’est dans cette perspective qu’ont été organisées par le CCAS et la Ville de Metz, les premières Assises « Seniors dans la cité », le 27 octobre 2009. 400 habitants, acteurs associatifs et institutionnels, se sont réunis une journée pour marquer le début d’un processus d’échanges et de concertation sur plusieurs années. L’objectif : dépasser la politique senior traditionnelle, définir des solutions pour améliorer la cohabitation des générations, créer une vraie mixité, avec le développement de services adaptés à tous les âges. À l’issue, des groupes de travail ont été constitués sur la base de trois thématiques : Habitat - Loisirs, animations, vie sociale - Transports, déplacements, aménagement urbain.

Nice : « Le Trophée Senior Citoyen »

« Le Trophée Senior Citoyen » a pour finalité de donner valeur d'exemple à des seniors qui ont su faire de leur retraite un atout, en menant avec dynamisme et créativité un projet de vie librement choisi, au point de trouver dans l'action qu'ils mènent l'occasion de développer toutes les potentialités qui sont en eux, et de le faire au contact des hommes de leur temps dans une action solidaire et citoyenne. Que ce soit dans le domaine économique, culturel, social, associatif, l'exemplarité de leurs parcours de vie dessine un nouveau projet de société pour ces nouveaux seniors qui ont désormais tant d’années devant eux. Le Trophée est un concours annuel, réservé aux seniors niçois. A chacun des lauréats le maire remet l’Aigle de cristal de Nice. L’année dernière, ont ainsi été distingués une amoureuse de crèches et de santons qui monte des expositions, un joueur d’accordéon qui en était à son 4 000ème thé-dansant, une passionnée d’art qui crée des DVD sur Nice pour les personnes qui ne peuvent se déplacer. Ces lauréats sont invités à présenter leur projet lors de la Journée « SeniorAvenir », qui rassemble chaque année tous les Niçois qui atteignent les 60 ans. Il s’agit de montrer par l’exemple aux nouveaux « retraités » que, loin d’être « retirés » de la vie active, ils peuvent être actifs autrement.

Quatzenheim : Mémoire du village

La commune de Quatzenheim (800 habitants), proche de Strasbourg, a lancé un projet sur le thème de la mémoire du village. L’idée est simple : la mémoire est un patrimoine, au même titre qu’une belle demeure alsacienne. Chaque ancien du village est détenteur d’une petite « brique » de mémoire qu’il faut préserver et livrer aux générations futures. Le projet repose sur la collecte de photos et témoignages audio et vidéo des anciens, réalisés par des jeunes du
village. Il allie l’intergénérationnel et la valorisation du savoir des anciens, et participe ainsi au mieux-vivre dans la commune.

Quimper : Les ateliers Nutrition seniors

Le centre social de Kermoysan, géré par le CCAS de Quimper, développe depuis 2005 un projet d’éducation et de promotion de la santé, dont un des axes de développement est la nutrition. Le centre social a repéré chez les seniors des cas d’isolement mais aussi des personnes à faibles revenus qui se nourrissent mal ou mal équilibrées. Aussi, a‐t‐il été décidé de mettre en place, en lien avec d’autres services du CCAS (services personnes âgées et l’antenne CLIC) des actions intergénérationnelles dont des ateliers nutritions seniors liant l’équilibre alimentaire, l’intergénération et la convivialité.

Les objectifs de ces ateliers sont de :

- Permettre aux seniors de manger équilibré en fonction de leur budget et en les sensibilisant au « bien manger pour mieux vieillir » ;
- Réduire les risques d’isolement des seniors en favorisant le lien social ;
- Ralentir les effets du vieillissement et la perte d’autonomie en leur donnant la possibilité d’être acteur, de pouvoir créer un menu, voire de continuer à recevoir en créant des menus festifs et équilibrés.

Un groupe de 12 participants composé d’enfants et de seniors du quartier a été constitué. Chacun a pu tour à tour acquérir des apports théoriques (les différents groupes d’aliments, l’équilibre alimentaire, la chaîne du froid, la lecture d’étiquettes…) lors des 5 ateliers proposés et les appliquer en réalisant un menu équilibré.

Rennes : Habitat et accompagnement à la vie quotidienne

Rennes Métropole et la Ville de Rennes veillent à proposer aux personnes âgées des logements adaptés à leurs besoins afin de demeurer à leur domicile le plus longtemps possible. Des bourses d'échanges de logements vont être mises en place par les bailleurs sociaux, pour permettre aux locataires âgés et vieillissants d'évoluer dans un cadre de vie adapté à leur degré d'autonomie (accessibilité du logement, qualité des espaces publics, commerces de proximité…). En parallèle, Rennes Métropole va conditionner l'attribution de subventions au respect de critères "d'adaptation au vieillissement" dans les programmes de construction et de réhabilitation de logements sociaux.

Rennes cherche également à intégrer la dimension intergénérationnelle dans chaque nouvelle opération d'urbanisme, en prenant en compte les besoins exprimés par les retraités et les personnes âgées. En outre, une réflexion est menée pour favoriser l'équipement des logements en domotique, de manière à accroître le bien‐être des personnes âgées, de leurs familles, mais aussi des aidants professionnels.

La résidence intergénérationnelle "Simone de Beauvoir" illustre cette politique volontariste. Située dans un quartier où se côtoient habitat social et logements en accession privée, elle est à proximité immédiate d'une maison de quartier et d'une halte-garderie. Elle intègre des critères de "Haute qualité du vieillissement", notamment via une charte de fonctionnement intergénérationnel, destinée à créer un réseau d’échanges et de solidarité entre ses habitants.

Rive de Gier : Habitat intergénérationnel

La ville de Rive de Gier souhaite favoriser et accompagner les séniors dans leur quotidien en leur proposant des modes d’accueils adaptés et personnalisés. L’axe fort du projet est de créer un immeuble intergénérationnel. D’une part, des logements seraient réservés à des ménages non retraités qui s’engageraient à rendre divers services aux locataires retraités (courses, assistance administratives…) et d’autre part, des logements seraient destinés à des ménages retraités, qui s’engageraient à rendre des services aux locataires non retraités (garde d’enfants, réception de courrier et colis….) Ce projet porté par la commune et les bailleurs sociaux a pour objectif de créer du lien social entre générations.

Par ailleurs, la ville souhaite créer un établissement spécialisé dans la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Elle a également pour projet de développer les familles d’accueil ainsi que l’accueil des populations jeunes par les séniors (chambres mises à disposition des étudiants dans des habitations occupées par les séniors moyennant location et divers petits services (échanges).

Rouvroy : « Semaine bleue »

Depuis 2006, la ville de Rouvroy s’inscrit dans le dispositif de la « Semaine bleue » en proposant notamment des rencontres intergénérationnelles, visant la transmission de la mémoire des aînés à la jeune génération et la mise en oeuvre d’une véritable cohésion sociale où chacun trouve sa place. Cette année, ce travail s’articule autour du contexte historique, économique et social des années PIAF. Les enfants des écoles primaires et le club informatique associatif de Rouvroy travaillent à la réalisation d’une exposition qui servira de base à un échange entre jeunes et seniors.

Saint-Denis : La mémoire en chantant

Les multiples interventions culturelles organisées auprès des retraités de Saint‐Denis ont amené à développer en 2005 les “ Rencontres Musique et Chansons ”, scènes ouvertes conviviales, intergénérationnelles et interculturelles. Le service animation et vie sociale s’est appuyé sur cette forte dynamique pour lancer un projet de valorisation culturelle s’attachant aux pratiques musicales des retraités dionysiens, projet intitulé "La Mémoire en Chantant" en lien avec l’association Altamira.

Une vingtaine de retraités ont participé à l’enregistrement d’un disque. Les intervenants du disque en ont fait un acte très fort de transmission à l'attention des générations suivantes : transmission d'un message profondément humaniste sur l'art de vivre ensemble et le rôle essentiel que peut y jouer l'expression musicale. Cette dynamique autour du chant, toutes générations confondues a permis de construire d’autres projets. Depuis novembre 2006, un groupe d’une vingtaine de jeunes et de retraités de 12 à 87 ans participent ensemble à l’atelier d’écriture slam animé par Grand Corps Malade à la résidence de personnes âgées Croizat. Ce projet a abouti en 2008 à la création, l’enregistrement et la diffusion d’un CD par le groupe, avec le concours de musiciens d’horizons divers, professionnels et amateurs. Depuis, d’autres projets s’écrivent déjà pour juin 2010 avec l’accueil au sein d’une résidence de personnes âgées des musiciennes du Lac Sébu des Philippines durant quinze jours.

Saint-Etienne de Saint-Geoirs : La dictée intergénérationnelle

A mi-chemin entre Lyon et Grenoble, Saint-Etienne de Saint-Geoirs, commune iséroise de 2 600 habitants, travaille à la mise en cohérence de projets structurants d'aménagement global de la cité au service d'un “vieillissement actif” dans les domaines de l’urbanisme, des déplacements et du développement des services à la personne. C'est sur le terreau d’actions modestes, qu’elle a su faire germer cette volonté maintenant partagée et porteuse de projets. La “dictée intergénérationnelle” en est une des expressions emblématique : voilà maintenant quatre ans qu'une petite équipe organise la “dictée qui rassemble” qui regroupe des professionnels des résidences locales de personnes âgées, des enseignants des établissements scolaires (2 écoles et 1 collège), des responsables associatifs et la municipalité. L’objectif est de permettre aux anciens et aux plus jeunes de tester et partager leurs connaissances de notre belle langue, et au-delà de tisser des liens, car, après la dictée place au goûter et aux rencontres.

Tous les acteurs sollicités ont immédiatement joué le jeu et ce rendez-vous est maintenant attendu avec grand intérêt : cette année ils étaient plus de cent aînés de cinq maisons de retraite à rivaliser avec nos cent élèves des CM2 et 6ème scolarisés à Saint-Étienne.

Saint-Maur-des-Fossés : Lien social et mobilité

La lutte contre l’isolement des personnes âgées est pour la ville de Saint-Maur une priorité. C’est pourquoi la municipalité a crée une plate-forme téléphonique de type « numéro vert » permettant de renseigner les aînés sur l’ensemble des services mis à leur disposition ainsi que sur les avantages et prestations offerts par la municipalité ou le département.

Par ailleurs, Saint Maur va organiser un cycle de conférences ainsi que des concerts et des représentations théâtrales spécifiquement dédiés aux seniors. Enfin, les personnes âgées dépendantes ou non, pourront bénéficier sur toute la ville, d’un transport accompagné à la demande grâce à la mise en place d’une navette municipale.

Sceaux : Paroles d’Aînés

Créé en 2003, le conseil des aînés a pour but de faire participer de manière active les seniors, qui représentent un quart de la population scéenne, à la vie locale. Composé de membres volontaires, représentatif des habitants de Sceaux âgés de plus de 65 ans, ce conseil est un espace de sensibilisation, de réflexion, de concertation et de proposition sur les sujets de la vie communale dans lesquels les aînés sont impliqués.

A ce titre, il a vocation à être une instance de participation à la définition des politiques seniors mises en place par la Ville ; il est porteur, à partir de réflexions menées en commissions de travail, de propositions ou de projets dans les différents domaines concernant les aînés. Il peut également apporter, en raison de son expérience, un avis éclairé et une contribution active à l'étude par la Ville de projets touchant à la vie quotidienne de l'ensemble de la population.

Le conseil des Aînés est composé de représentants de la Ville, de membres volontaires et de représentants d’associations locales intervenant auprès des seniors. Présidé par le maire, Philippe Laurent, et son adjoint Bruno Philippe délégué aux politiques de solidarité et de santé, il se réunit régulièrement pour travailler sur les différents aspects de la vie quotidienne locale tels que le covoiturage, le guide seniors de la Ville qui recense toutes les informations utiles à cette population, les animations et prestations de maintien à domicile mises en place dans le cadre de la lutte contre l’isolement, les ateliers qui permettent de mobiliser les moyens intellectuels et physiques des aînés pour prévenir les chutes, permettre le travail de mémoire et entretenir la dextérité.

Schoelcher : Les ateliers du bien vieillir

Dans le cadre de ses missions d’animation gérontologique, le Centre Communal d’Action Sociale de la Ville de Schoelcher a organisé en 2009 la 2ème édition de sa campagne d’information et de prévention-santé intitulée « Les ateliers du bien vieillir ». Elle s’est déroulée sur trois mois de septembre à octobre 2009 dans les quartiers de la ville. Les ateliers ont traité de « l’anxiété et de la dépression », « du dépistage », « de la maladie d’Alzheimer et de l’aide aux aidants » ainsi que de « l’alimentation et de l’hygiène de vie » Plus de 250 personnes âgées ont participé à cette campagne. Le CCAS a également organisé une journée détente à la plage « Corps de garde » commune de Sainte-Luce avec 65 participants seniors. L’objectif de cette action était de sensibiliser les seniors aux bienfaits de la pratique d’une activité physique régulière. Pendant cette journée-détente, les aînés ont pu pratiquer de l’aquagym en mer, de la randonnée et de la danse traditionnelle.

Sète : A la découverte des nouvelles technologies

Depuis 2007, plus de mille personnes âgées de 60 à 84 ans ont été initiées à la recherche sur internet, la communication par mail, et la gestion de leur budget, mais aussi la mise en garde sur les dangers et pièges du web. Fières de montrer à leur famille que les NTIC n’ont aucun secret pour elles, elles réclament toujours plus : prochainement, elles aborderont le traitement des photos avec les jeunes d’un centre social, dans le cadre d’actions intergénérationnelles.

Tours : Initiation sportive senior

Cette initiation a pour objectif de proposer à des personnes en début de retraite un programme de découverte d’activités physiques et sportives destiné à compenser une part de la perte d’occupation et de lien social liés à la fin de l’activité professionnelle. Le « prétexte au lien social » étant la découverte d’activités les personnes pourront choisir au moins trois disciplines pour l’année parmi celles proposées. Les clubs, associations et structures physiques et sportives partenaires de ce dispositif, auront la capacité d’accueillir structurellement les participants grâce à un personnel formé.

Le dispositif va proposer des actions conviviales régulières afin de multiplier les contacts entre les participants de manière transversale entre les différentes activités. Dans ce même esprit, cette initiative proposera au public touché par le dispositif, des opérations de sensibilisation et/ou de prévention santé, en libre d’accès, sous forme de mise à disposition de documents, de conférences...

Troyes : Soirée discothèque intergénérationnelle

Réunir lors d’une soirée 200 aînés et lycéens en secteur santé et social, sur des musiques d’hier et d’aujourd’hui pour créer du lien social et favoriser un rapprochement intergénérationnel : tel est l’objectif de ce temps fort de la « Semaine Bleue » à Troyes. L’occasion pour chacun de (re)découvrir, partager et s’approprier les valeurs et plaisirs des autres générations.

Versailles : Chien visiteur

Le service « Qualité de vie » de la mairie de Versailles accompagne toute l’année, à domicile, des personnes âgées isolées et dépendantes. Il a mis en place une action originale : la visite d’un petit chien de convivialité, qui donne lieu à des conversations, des promenades de proximité avec le chien, des moments de détente et de jeux. La présence de l’animal familier stimule un travail de mémoire positif, contribue à un sentiment de sécurité et de bien-être, incite à la motricité (stimulation à la marche dans le domicile et hors du domicile, amélioration de l’orientation) et permet de retrouver le sentiment d’être utile et responsable.

Villeurbanne : Le cyclopousse

La ville mène une politique volontariste dans le domaine des déplacements illustrée par une expérience unique en France, le cyclopousse initié par une résidence privée et largement soutenue par la ville de Villeurbanne. Ce moyen de transport de proximité à destination des personnes âgées, ludique, écologique et solidaire a reçu plusieurs récompenses. L'objectif à terme est réfléchir de manière plus globale à la notion de "plate-forme multimodale et partenariale de déplacements destinée aux personnes âgées et au public ayant des difficultés de déplacement, temporaires ou non.


Publié le Mercredi 3 Février 2010 dans la rubrique Social | Lu 8895 fois