Sommaire
Senior Actu

La vie de famille prolonge l'espérance de vie des anciens

On le sait empiriquement depuis des années. L’espérance de vie des personnes âgées est meilleure lorsqu’elles ne sont pas confrontées à la solitude, mais une récente étude réalisée par des scientifiques de l’Université de Californie de San Francisco vient de le démontrer : les relations intergénérationnelles réduisent le déclin cognitif et favorisent donc le bien vieillir. Détails.


Ce n’est pas vraiment un scoop. Tous les professionnels du vieillissement le savent depuis des années. Il est important que les personnes âgées voient du monde et soient en contact avec leurs familles, avec d’autres ainés et les générations plus jeunes. Cela permet de favoriser le bien vieillir. Mais jusqu’à maintenant, cette analyse n’était qu’empirique.
 
Mais des scientifiques américains de San Francisco viennent de le prouver par le biais d’une étude menée sur 1.600 personnes âgées de plus de 71 ans. Et les résultats ne laissent aucune place au doute ! Pour un état de santé similaire, les ainés vivant isolés et sans contacts réguliers avec leurs proches meurent plus tôt que les autres. Ainsi, presqu’un quart (23%) des participants qui se sentaient seuls est mort dans les six ans qui ont suivi le début de l'étude, contre 14% chez ceux qui se disaient globalement « bien accompagnés ».
 
Pour les chercheurs, plusieurs raisons peuvent expliquer cet état de fait. Au-delà d’enrichir les connaissances, de remonter le moral et de faire travailler le cerveau au contact des autres, lorsqu’un ainé voit régulièrement ses proches, ses enfants ou des amis, ceux-ci sont plus à même de s’apercevoir d’un éventuel problème de santé et donc, d’inciter la personne à se faire soigner.
 
Par ailleurs, des rencontres régulières « obligent » les anciens à se fixer des objectifs et donc à se maintenir alertes. C'est pour cela qu'il est conseillé aux personnes âgées d'avoir des activités pour entretenir du lien social.
 
Allez, à vos téléphones et pensez à rendre visite à vos proches âgés pour 2017. Une bonne résolution qui leur fera le plus grand bien. Cette étude a été publié récemment dans la revue scientifique JAMA Internal Medicine. 


Publié le Mardi 3 Janvier 2017 dans la rubrique Intergénération | Lu 2522 fois