Sommaire
Senior Actu

La téléassistance au service du lien social et de la prévention (étude)

La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) vient de publier sur son site internet les résultats d’une étude* de dix-huit mois sur le recours à la téléassistance pour le maintien à domicile. Cette enquête avait pour but d’identifier les conditions à réunir pour une utilisation de la téléassistance pertinente et en accord avec les besoins des personnes âgées, de leur famille, des aidants, des services sociaux et des services d’urgence. Détails.


Face à une demande qui se complexifie (les usagers et leur entourage activent de plus en plus souvent la téléassistance pour un autre motif qu’une situation d’urgence), les auteurs de cette étude** font ainsi apparaitre quatre conditions de réussite :

-S’appuyer sur le réseau de solidarité de la personne âgée pour proposer un service de qualité (ne pas solliciter les secours d’urgence inutilement, ne pas fracturer une porte d’entrée, faire les choix les plus opportuns en fonction du suivi médical de la personne et des intervenants qui la visitent) et le maintenir.

-Mobiliser les compétences médicales (services d’urgence ou médecins traitants) à bon escient, en fonction de leur disponibilité et selon les territoires.

-Encourager l’usage récurrent du dispositif de téléassistance pour que, le moment venu, la personne pense et sache s’en servir.

-Recourir à des téléopérateurs compétents qui doivent, qualifier les appels, « faire faire » à distance, mais aussi rassurer et savoir créer une interaction avec la personne.

L’étude fait également état des tensions auxquelles sont soumis les opérateurs de téléassistance : ils se positionnent en effet à l’intersection des services à la personne et du secteur médical ; ils doivent être aptes à créer -à distance- une certaine proximité avec l’usager pour que le dispositif s’adapte à une variété de situations imprévues ; et ils ont à concilier la nécessité de standardiser, pour rendre le service à grande échelle et celle de prendre en compte les singularités de la personne âgée.

Enfin, cette recherche souligne la valeur de la téléassistance et les développements envisageables :

-La téléassistance est créatrice de lien : elle permet de consolider le réseau de proximité autour de la personne en l’identifiant, en le sollicitant, en lui donnant des informations utiles face aux situations et aussi en le ménageant. Elle a également ce rôle vis-à-vis de la famille.
-Les opérateurs de téléassistance ont conscience de leur responsabilité à l’égard d’une population fragile. Le dispositif de téléassistance conjugue donc une fonction réactive à une fonction préventive consistant à inciter une personne âgée à consulter son médecin traitant ou encore à repérer la dégradation de son état général grâce à la fréquence ou à la nature de ses appels et tenter d’y apporter une réponse.
-Utilisées de manière plus systématique, les données recueillies par les plateformes de téléassistance pourraient permettre de déceler à plus long terme des difficultés rencontrées par les personnes âgées, qu’elles soient d’ordre sanitaire ou social.

*Une étude financée par la CNSA et menée par des enseignants-chercheurs de l’École polytechnique ParisTech et de l’École des Mines de Nantes.
** Florence Charue-Duboc, Laure Amar, Nathalie Raulet-Croset et Anne-France Kogan


Publié le Jeudi 6 Mai 2010 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 3094 fois