Sommaire
Senior Actu

La recherche médicale manque de volontaires seniors

Dans un contexte de vieillissement des populations dans le monde et d’augmentation des maladies liées à l’avancée en âge, le docteur belge Laurent Hermoye, du site Internet Volterys.fr qui a pour but de mettre en relation chercheurs et volontaires qui souhaitent contribuer à faire avancer la médecine en devenant « cobaye », estime que la recherche médicale manque de volontaires de plus de 65 ans.


« De plus en plus de traitements (pensons à l’ostéoporose, à la maladie d’Alzheimer, à la plupart des cancers, etc.) sont destinés aux personnes âgées » souligne le docteur dans son communiqué. Et d’ajouter : « le vieillissement cellulaire, la diminution des fonctions cardiaque, hépatique, rénale, les diverses maladies dont souffrent fréquemment les personnes âgées, modifient la manière dont un médicament est distribué, métabolisé, éliminé par le corps humain, donc finalement modifient sa tolérance et son efficacité. Tester un nouveau médicament destiné aux personnes âgées sur des jeunes de 20 à 40 ans n’a donc pas beaucoup de sens... »

Or le recrutement de volontaires de plus de 65 ans pour les protocoles de recherche médicale n’est pas évident…Depuis le lancement de Volterys.fr il y a deux ans, près de 25.000 volontaires s’y sont inscrits afin de participer activement aux progrès de la médecine. Mais la pyramide d’âge des volontaires inscrits sur ce site Internet spécialisé est fortement centrée sur les 20-30 ans, alors que celle de l’ensemble de la population se déplace de plus en plus vers la droite, suite à l’augmentation de l’espérance de vie induite par les progrès de la médecine. « Ces observations sont confirmées au niveau international par des publications scientifiques au plus haut niveau (1-2), relevant le manque de volontaires de plus de 65 ans et les conséquences de cette pénurie sur les progrès de la médecine » remarque encore le Dr Hermoye.

« Manque d’information? Méfiance? Accès plus restreint aux canaux de communication tels que l’Internet ? » s’interroge le chercheur… Toujours est-il qu'il y a urgence de remédier à cette situation. Plusieurs laboratoires de recherche peinent à recruter des volontaires seniors. Pour des tests de médicaments, mais aussi pour des protocoles de recherche médicale sans traitement, par exemple pour mieux comprendre la modification des paramètres physiologies chez les sujets âgés.

Dans ce contexte, le site Internet lance donc un appel aux candidats seniors pour se porter volontaire en participant « aux progrès de la médecine, tout en bénéficiant de soins à la pointe du progrès et, dans certains cas, d'une compensation financière ».

(1) J. Avorn, “Including elderly people in clinical trials,” BMJ, vol. 315, Oct. 1997, pp. 1033-1034.
(2) L.F. Hutchins et al., “Underrepresentation of patients 65 years of age or older in cancer-treatment trials,” The New England Journal of Medicine, vol. 341, Dec. 1999, pp. 2061-7.



Publié le Mardi 22 Juillet 2008 dans la rubrique Santé | Lu 5565 fois