Sommaire
Senior Actu

La cure thermale dermatologique à La Roche-Posay après un traitement contre le cancer

En dépit des progrès réalisés ces dernières années, les traitements utilisés pour tous les types de cancers (ORL, sein, prostate, col de l’utérus, etc.) engendrent des manifestations cutanées parfois sévères et toujours très invalidantes qui peuvent être aujourd’hui prises en charge et soulagées par une cure thermale trois semaines à La Roche-Posay.


Avec la participation de l’Unité Anti-Age de la Société Thermale de la Roche-Posay

Dans le cadre du second Plan Cancer mis en place par le gouvernement depuis janvier 2009, le centre thermal de la Roche-Posay a élargi le champ d’indications de cure aux suites cutanées de traitement contre le cancer (chimiothérapie, radiothérapie et chirurgie) et de séquelles liées à la greffe de moelle osseuse.

Ainsi plus de 70 patients, issus des principaux centres français de traitement du cancer (Marie Curie, Pôle Régional de Poitiers, Gustave Roussy…), ont pu profiter d’une cure thermale à la Roche-Posay en 2009. Parallèlement, 25 patients ont participé à une étude par auto-questionnaire pour évaluer les bénéfices cutanés et psychologique de la cure.

Rachid Ainouche, directeur des Thermes de la Roche-Posay, s’est entretenu avec chacun d’entre eux. Il nous explique comment cette cure peut agir auprès de ces patients.

Une cure pour soigner la peau après un cancer

La cure thermale dermatologique à La Roche-Posay après un traitement contre le cancer
La Roche-Posay est le premier centre européen de dermatologie thermale exclusivement dédiée aux affections de la peau. Son eau thermale, reconnue par l’Académie de Médecine pour ses vertus dermatologiques depuis 1913 (riche en sélénium et en silice), apporte de multiples bénéfices (anti-inflammatoire, adoucissante, cicatrisante) aux peaux lésées suite à un traitement contre le cancer ou à une greffe de moelle osseuse.

Les effets secondaires rencontrés sur la peau suite aux traitements
- Xérose cutanée
- Assèchement des muqueuses
- Radiodermite
- Œdème, lymphoedème
- Rougeurs
- Cicatrices gênantes postopératoires

Depuis 2005, nous explique Rachid Ainouche, La Roche-Posay collabore avec le CHU de Poitiers pour identifier les patients pour qui les cures thermales représentent une solution efficace pour se remettre d’un traitement contre le cancer ou d’une greffe de moelle osseuse. La cure trois semaines à La Roche-Posay peut être réalisée dès la fin des traitements, en phase de rémission. Elle est prescrite soit par le spécialiste, soit par le médecin traitant et est prise en charge par la Sécurité Sociale.

Des soins efficaces et sans effet secondaire

La cure commence par une consultation médicale avec un dermatologue thermal qui définira le programme des soins réalisés chaque matin dans les thermes (4 à 7 soins par jour) :
- douches filiformes : assure un drainage lymphatique et accélère la circulation sanguine
- pulvérisations faciales et générales : apaisement des rougeurs et irritations cutanées
- massages sous eau thermale : permet un assouplissement de la peau
- bain : relaxant et hydratant, réduit les démangeaisons
- soins buccaux : pulvérisation buccale et douche gingivale
- cure de boisson : assure un apport en sélénium

Des bénéfices réels cutanés et psychologiques

En 2009, le centre thermal de La Roche-Posay a souhaité mettre en place une étude par auto-questionnaire dirigée par Rachid Ainouche, dont le but était d’évaluer l’efficacité et l’impact de la cure trois semaines chez ce type de patients. 25 personnes y ont ainsi participé, majoritairement des femmes âgées en moyenne de 54 ans et ayant subi un traitement contre le cancer du sein (92%).

Les patients accueillis et rencontrés durant cette étude présentaient des profils différents. Au moment de leur cure, la plupart avait terminé leur traitement contre le cancer depuis moins d’un an (60%). La cure thermale leur est apparue alors comme un relais naturel, sans effet secondaire, face aux traitements médicamenteux souvent lourds et fragilisants. Une cure qui permet de « réparer cette peau qui fait mal » nous explique Rachid Ainouche.

Plus que des soins, venir à la Roche Posay dans le cadre d’une cure thermale offre la possibilité de venir se soigner dans un cadre non hospitalier qui permet d’appréhender plus sereinement la vie après un cancer.

Un service médical rendu concluant

L’étude ainsi menée a identifié très clairement les bénéfices cutanés et psychologiques liés à la cure. Ainsi la totalité des patients ont observé une diminution des symptômes : amélioration de la souplesse et de l’élasticité de la peau (86%), amélioration des lymphoedèmes (44%) ; mais également une amélioration de l’état psychologique, avec une amélioration du bien-être général pour 94% des patients et une meilleure acceptation des cicatrices (69% des patients).

L’association Aqualibre… Avoir un autre regard sur soi-même

L’association Aqualibre, créée en 1993, propose aux patients de La Roche-Posay des activités gratuites pour améliorer leur quotidien. Elle propose des séances d’accompagnement psychologique pour le patient et sa famille, un atelier de maquillage correcteur ainsi que des ateliers d’hydratation.

Le cancer, à l’identique des dermatoses chroniques, représente une atteinte somatique (physique, fonctionnelle) mais également narcissique (image et estime de soi), nous explique Rachid Ainouche.

Les soins thermaux « réparent » les atteintes cutanées mais d’autres services doivent permettre la « réparation » de l’image de soi, ce qui explique que 60% des patients ayant participé à l’étude ont eu recours à « L’atelier de maquillage correcteur » dans lequel des maquilleuses professionnelles apprennent aux patients à camoufler leurs lésions grâce à des produits de maquillage très haute-tolérance.

Ces activités représentent un tel succès auprès des patients que La Roche-Posay a décidé d’enrichir son offre en 2010 avec l’arrivée d’une diététicienne nutritionniste. Le lien entre rechute et nutrition étant établi dans le cadre du cancer.

Le Resort Hôtels & Spa La Roche-Posay

La cure thermale dermatologique à La Roche-Posay après un traitement contre le cancer
Principale station de dermatologie thermale en Europe, la Roche-Posay a développé une offre complète de services et d’établissements pour accueillir des visiteurs férus de nature, de sérénité, de bien-être et de gastronomie.

Pionnier à avoir développé une offre de soins de balnéothérapie en milieu thermal, le Spa thermal de La Roche-Posay propose près de 100 soins différents et intègre depuis 2008, une Unité Anti-Age dédiée à la prévention et à la correction du vieillissement cutané.

Le Resort Hôtels & Spa propose également une large offre d’hébergements allant de l’hôtel 3 étoiles de charme à la résidence familiale, un Golf 18 trous autour d’une pièce d’eau de 3 hectares et le restaurant gastronomique Saint-Roch, alliant authenticité et modernité.

Le Spa et l’Unité Anti-Age de la Roche-Posay
Parc Thermal
86270 La Roche-Posay
Téléphone : 33 (0)5.49.19.48.00

A 1h30 heures de Paris en TGV (Châtellerault)


Publié le Mercredi 24 Février 2010 dans la rubrique Bien-être | Lu 10012 fois