Sommaire
Senior Actu

La Sirène du coeur : les Aînés ruraux veulent équiper la France de défibrillateurs cardiaques

Les Aînés Ruraux lancent, le 8 octobre 2008, « la Sirène du cœur », un grand mouvement de solidarité qui se déroulera sur deux années pour répondre à l’urgence d’équiper la France en défibrillateurs cardiaques.


Chaque année en France, 40.000 à 60.000* personnes (150 par jour en moyenne) décèdent suite à un arrêt cardiaque extrahospitalier. Cela correspond à la seconde cause de décès en France après le cancer.

Or, il faut savoir que le taux de survie des victimes d’un arrêt cardiaque en France est actuellement très faible, entre 2 et 3% seulement, et surtout très inférieur à celui des pays anglo-saxons, qui se situe entre 20 et 50%*.

La différence ? Une simple prise en compte des accidents cardio-vasculaires, qui a conduit les pays anglo-saxons à généraliser l’installation de défibrillateurs dans les lieux publics et dans les entreprises.

De fait, selon l'Inserm, si un nombre suffisant de défibrillateurs était mis à disposition des citoyens, plus de 4.000* vies pourraient être sauvées chaque année.

La Sirène du cœur : un peu de bon sens et beaucoup de solidarité
Les Aînés Ruraux constituent le premier réseau associatif de retraités et personnes âgées en France. Ils rassemblent 730 000 membres regroupés dans environ 10 000 clubs. Il y a dix ans, les Aînés ruraux avaient prouvé qu’ils avaient, grâce à leur réseau, les moyens de déployer des actions de solidarité d’envergure nationale. En effet, avec le Toit de l’Espoir, ils avaient réussi à collecter 750 000 euros, pour ouvrir un foyer pour des jeunes en difficulté en région parisienne.

Aujourd’hui, forts de cette expérience réussie et en regard du nombre de décès en France liés à des accidents cardiaques, les Aînés Ruraux décident de lancer une nouvelle opération nationale, autour de ce qu’ils considèrent comme « une urgence et une nécessité » : offrir 500 défibrillateurs automatiques à des organismes ou équipements qui n’ont pas les moyens d’en acquérir.

La mobilisation de tout le réseau pour une action au long cours
- La collecte des fonds : les fédérations départementales proposent aux clubs de mettre en place des actions et des animations dans le but de collecter les fonds. (Ex : jeux, activités culturelles, voyages, dîners…)
- L’achat des défibrillateurs : la société Schiller a été choisie comme fournisseur officiel de l’opération. Toutes les commandes de défibrillateurs lui seront transmises en temps réel.
- La dotation : l’objectif est d’offrir 500 défibrillateurs localement à des organismes et structures, tout particulièrement pour le monde rural défavorisé (salles de sport, mairies, maisons de quartier, maisons de retraite…)
- La sensibilisation et la prévention : à l’occasion de la remise des défibrillateurs, des actions et animations ouvertes à tous sont menées, notamment dans le domaine de la prévention et de la sécurité routière (démonstrations de défibrillateurs, de désincarcération, permis piéton, fonctionnement d’un éthylotest…)

Avec l’opération la Sirène du coeur, les Aînés Ruraux se sont lancé un nouveau défi, celui de distribuer 500 défibrillateurs cardiaques d’ici 2010.

Défibrillateur automatique ?
Le défibrillateur automatique est un appareil portable et léger, fonctionnant au moyen d'une batterie, de la taille d'une sacoche, dont le rôle est d'analyser le rythme cardiaque et si nécessaire de permettre la délivrance d'un choc électrique, ou défibrillation. Le premier défibrillateur automatique commercial date de 1994.

La plupart des arrêts cardiaques proviennent d’un dysfonctionnement électrique du coeur, qui provoque un mouvement anarchique du coeur, appelé “fibrillation”. Dans ces cas-là, un choc électrique est la seule solution pour permettre au coeur de se remettre à fonctionner normalement.

La défibrillation précoce est donc une des conditions nécessaires à la survie en cas d'arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l'adulte. Afin que ce geste médical puisse être effectué au plus vite, des appareils simplifiés nommés défibrillateurs automatiques ou encore défibrillateurs automatiques externes ont été créés. Ils procèdent automatiquement au diagnostic de la fibrillation ventriculaire, grâce à un logiciel d'analyse de tracé électrocardiographique et guident vocalement l’utilisateur. Si le choc électrique n’est pas nécessaire, l’appareil le signalera.

Ces appareils, très simples d’utilisation, ont vocation à être utilisables par tout le monde.

Quelques témoignages
Ils ont donné…
Mme Delamarre - Présidente de la Fédération Départementale des Aînés Ruraux de la Seine et Marne
« Nous sommes convaincus de l’utilité d’équiper plus de lieux en défibrillateurs. Nous avons déjà réussi à en acheter trois et nous allons poursuivre la mobilisation ces deux prochaines années. Pour collecter les fonds pour les deux premiers, nous avons réalisé un cahier de recettes, que nous avons mis en pages et illustré dans le club de Sablonnières où j’anime une formation informatique. Grâce à ce cahier, nous avons collecté 2300 €, nous avons eu de la chance, car la presse locale a relayé notre initiative. Puis un don important d’un particulier nous a permis d’acheter le troisième défibrillateur.

Le premier nous l’avons offert à la piscine communale de Bellot en début de saison cette année. Nous en avons profité pour convier maîtres nageurs, pompiers, gendarmes…pour démystifier l’utilisation du défibrillateur. Le second, nous l’avons offert à la salle des fêtes de La Ferté-sous-Jouarre. Nous avions ouvert cet événement à d’autres associations locales.

Pour le 3e défibrillateur, nous avons organisé un buffet et un grand loto et nous l’offrirons le 9 octobre prochain à la ville de Nangis, en présence de personnalités locales et départementales. Et puis nous allons organiser un grand concert classique, prévu le 16 novembre à Provins, qui réunira 250 musiciens amateurs et professionnels du Chœur symphonique de Paris et de la Petite Sirène. Tous les musiciens feront don de leur cachet pour pouvoir offrir un défibrillateur à la ville de Montigny sur Loing. Et nous avons encore d’autres projets qui pourront être menés dans d’autres villes
».

Ils ont reçu…
M.Lefebvre – Maire de Sablonnières et Président du Syndicat Jeunesse & Sport de la
Vallée du Petit Morin qui gère entre autres, la Piscine communale de Bellot.

« Nous souhaitions depuis longtemps pouvoir équiper la piscine de Bellot d’un défibrillateur cardiaque. Malheureusement, nos moyens, sans l’aide des Aînés ruraux ne nous auraient pas permis de le faire. Une piscine est un lieu intergénérationnel et ce don rend service à toute une population. C’est surtout, un gage de sécurité supplémentaire pour les usagers. La piscine est ouverte uniquement l’été, aussi, nous allons pouvoir prêter le défibrillateur aux 5 communes de la Vallée du Petit Morin, pour certaines de leurs manifestations les plus importantes. Nous devons pour cela, former sur chaque commune des personnes habilitées à utiliser le défibrillateur. Nous tenons sincèrement, à saluer l’investissement de toutes les personnes qui au sein des Aînés Ruraux se sont mobilisées pour récolter les fonds et mener à bien le projet jusqu’au bout ».

* Source Inserm (2005)


Publié le Jeudi 2 Octobre 2008 dans la rubrique Santé | Lu 7110 fois