Sommaire
Senior Actu

La SNCF équipe son TGV Est de défibrillateurs

Dans la continuité de son programme baptisé « Défibril’ à cœur » initié en juin 2009 sous l’impulsion de son président Guillaume Pepy, la SNCF confirme son « engagement citoyen et de service public » en équipant progressivement les rames TGV du réseau Est de défibrillateurs. Le premier a été présenté le 12 janvier dernier.


« Au 1er semestre 2010 », annonce la SNCF dans un communiqué, « ce sont 52 rames du TGV Est et 9 rames de TGV Lyria qui seront dotées de défibrillateurs semi-automatiques. La généralisation de ce dispositif sera étendue à l’ensemble des rames TGV en France, après un premier retour d’expérience ».

Rappelons que depuis l’été dernier, la SNCF a déjà équipé ses 150 plus grandes gares pour permettre une intervention rapide en cas de malaise cardiaque. Une démarche qui s’annonce « unique en Europe pour une entreprise de transport ferroviaire ».

Le défibrillateur vise à renforcer les procédures de sécurité à bord et de secours apporté à un voyageur victime d’un malaise cardiaque. Cette opération d’ampleur nationale s’accompagne d’un programme de formation aux premiers secours et à l’utilisation du défibrillateur, pour les agents en contact avec le public.

A bord des TGV, le personnel sera formé à l’utilisation de l’appareil, mais son usage n’est pas réservé aux seuls agents SNCF. En effet, la simplicité d’utilisation permet à toute personne témoin d’un malaise cardiaque de s’en servir très facilement.

A disposition des agents, visiteurs et voyageurs, ces défibrillateurs permettent à tous d’intervenir rapidement. SNCF a en effet choisi un défibrillateur semi-automatique externe utilisable par toute personne témoin d’un accident cardiaque sans formation médicale ou aux premiers secours.

Totalement fiable, il délivre un choc électrique uniquement après avoir établi un diagnostic précis de l’état de la victime et après avoir vérifié que le malaise nécessite une défibrillation. La personne qui utilise le défibrillateur n’a plus qu’à suivre les instructions vocales données par l’appareil.

Où trouver ces défibrillateurs ?

● Dans les gares SNCF, l’appareil est généralement situé à proximité des espaces Accueil. Dès l’ouverture du boîtier, un appel est automatiquement déclenché vers le centre de secours le plus proche (pompiers de la gare ou SAMU).
● A bord des TGV Est, le défibrillateur est placé dans la voiture-bar et une information sur sa localisation est visible dans chaque voiture de la rame (stickers sur les voussoirs des portes des couloirs).

A terme, ce sont 2 000 défibrillateurs installés pour un investissement de 10 millions d’euros.

En France, 60 000 personnes sont victimes d’un arrêt cardiaque chaque année. Une défibrillation précoce augmente les chances de survie de 20 à 50 %.


Publié le Lundi 1 Février 2010 dans la rubrique Transports | Lu 3173 fois