Sommaire
Senior Actu

La CMP Banque créé un Prêt Alerte Canicule pour les seniors

En plein été, le Crédit Municipal de Paris (CMP) Banque, banque publique spécialisée dans le crédit responsable et la restructuration de crédit annonce la mise sur le marché du P.A.C. : le Prêt Alerte Canicule, un nouveau produit financier qui vise à venir en aide aux personnes les plus vulnérables en cas de très fortes chaleurs. Détails.


Suite à l’alerte à la canicule déclenchée le 8 juillet 2010 par le préfet de Paris et préfet de région pour les habitants de Paris et de la Petite Couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-d'Oise), CMP Banque a donc imaginé le Prêt Alerte Canicule

Les seniors, les enfants en bas âge, les personnes handicapées ou prenant certains médicaments souffrent particulièrement lors des grandes chaleurs. Une aide à domicile, un climatiseur, ou tout simplement s’éloigner de la vague de chaleur sont des moyens de prévenir les mauvaises conséquences que la chaleur peut avoir pour eux. Cependant comment faire face à ces dépenses imprévues ?

CMP Banque, la Banque du Crédit Municipal de Paris, lance in extremis un prêt sur-mesure qui vise à répondre à cette urgence : de fait, le Prêt Alerte Canicule peut être obtenu en 24h sur étude de dossier (afin bien entendu de vérifier le besoin réel et aussi d’orienter les demandeurs vers la meilleure solution).

Et la banque de rappeler qu’une « partie des personnes dites vulnérables est en difficulté pour financer des services ou des solutions adaptées à des besoins soudains, notamment dans les périodes dites de canicule ».

L’initiative de CMP Banque, en proposant le P.A.C, doit permettre à ses bénéficiaires de réaliser facilement un emprunt à des conditions avantageuses : aucun frais de dossier ne sera retenu. Avec cette formule, les seniors peuvent emprunter de 1.000 à 2.500 euros à un taux compris entre 4% et 5% (hors assurance) sur 12 à 18 mois.

Cet emprunt est possible dès le déclenchement de l’alerte canicule par le préfet, et est disponible pour les seniors* et les personnes dites vulnérables.

*En effet, l’Insee révèle que les séniors empruntent de plus en plus aux banques, pour des crédits à la consommation comme pour des crédits immobiliers. Selon l’Insee toujours, 67% des plus de 50 ans et 82% des plus de 70 ans sont déjà propriétaires de leur logement et résidence principale. Les seniors et retraités s’endettent donc pour financer leurs loisirs. Selon l’Observatoire de l’endettement et du surendettement, 31% des 55-64 ans ont contracté un crédit à la consommation et prêt personnel alors qu’il y a dix ans ils n’étaient que 23%. Même augmentation pour les plus de 65 ans, qui sont passés de 12.5% à 17% en 12 ans à avoir recours aux crédits à la conso. Ces prêts sont en majorité consacrés chez des organismes de crédit (Cetelem, Cofidis, Sofinco, Finaref, etc. …) à des taux d’intérêt très élevés, entrainant dans certains cas des situations de malendettement. Les séniors doivent donc rester attentifs à leurs taux d’endettement ; le regroupement de crédit à la consommation, prenant en compte l’évolution future des financements disponibles est une solution adaptée, et peut faire baisser largement les mensualités de crédit.


Publié le Jeudi 15 Juillet 2010 dans la rubrique Finances | Lu 3262 fois