Sommaire
Senior Actu

L'association Grands-Parrains s'adapte à de nouveaux besoins

L’association Grands-Parrains et Petits-Filleuls, qui depuis 1998, propose la création de liens affectifs durables entre des enfants et des papis et mamies de cœur vient de mettre en place le « grand-parrainage à temps choisi », une solution plus souple et plus à l’écoute des parents comme des grands-parrains.


Depuis sa création en 1998, l’association Grands-Parrains et Petits-Filleuls, a mis en place sur l’ensemble du territoire national des centaines de grands-parrainages entre des familles monoparentales ou non et des Grands-Parrains, couples ou femmes seules.
 
Le concept de cette association est, rappelons, la création de liens affectifs durables entre des enfants et des papis et mamies de cœur. Autrement dit des personnes âgées deviennent les « grands-parents » de petits-enfants » qui n’ont pas la chance d’avoir ni papi, ni mamie. Peu importe les raisons d’ailleurs…
 
Mais depuis quelques années, les responsables de l’association ont noté qu’il devenait de plus en plus difficile de rassembler de nouveaux Grands-Parrains autour de cette action, eu égard au nombre croissant des demandes des familles. « L’évolution de la société et les conditions de vie des seniors d’aujourd’hui sont telles que ceux-ci s’engagent de moins en moins dans des grands-parrainages de longue durée préférant s’engager dans des actions de bénévolat ponctuelles » indique le communiqué.
 
Dans ce contexte, et après une longue réflexion, l’association a mis en place une nouvelle forme de Grand- Parrainage qui repose sur une solidarité ponctuelle, à la demande en quelque sorte : il s’agit du « grand-parrainage à temps choisi ». Plus concrètement, cette nouvelle formule offre aux familles et aux Grands-Parrains la possibilité de trouver un compromis mieux adapté aux contraintes de chacun (évènements exceptionnels, maladie, rendez-vous urgents …).
 
Association GRANDS-PARRAINS
15 rue des Epinettes
L'Haÿ-les-Roses 94240
France

Tel : 01.45.46.60.66


Publié le Lundi 1 Février 2016 dans la rubrique Intergénération | Lu 891 fois