Sommaire
Senior Actu

L’association Grands-Parrains fête ses dix ans

L’association Grands-Parrains, qui s’efforce depuis onze ans de recréer « le maillon intergénérationnel manquant dans les familles » en mettant en relation un senior ou un couple de retraités avec des enfants qui n’ont plus leurs grands-parents naturels a fêté cette année son dixième anniversaire. Laissons la parole à Michelle Joyaux, présidente-fondatrice de Grands-Parrains.


Par Michelle Joyaux, présidente fondatrice de l'association

Paul Valéry : ce visionnaire, écrivait dans ses cahiers en 1910 « Le civilisé des villes immenses revient à l’état de sauvage, c’est-à-dire isolé, parce que le mécanisme social lui permet d’oublier la nécessité de communauté et de perdre les sentiments de liens entre les individus ».

Voici le mal social contre lequel l’association Grands-Parrains entend lutter ! Non pas qu’elle veuille s’opposer aux migrations vers la ville, ni qu’elle cultive une vaine nostalgie des sociétés rurales, mais souhaite plus modestement contribuer à restaurer un peu du lien familial seul à même de répondre, dans bien des cas, aux soucis exprimés par Paul Valéry.

Aujourd’hui, on dénombre en France, quatorze millions de personnes âgées de plus de soixante ans. Or ce troisième âge, qui pourrait être celui du plein épanouissement est trop souvent celui où le lien social se désagrège. Sous le poids des évolutions techniques et en l’absence d’interventions correctrices de la puissance publique, l’âge de cessation de l’activité professionnelle aurait tendance à s’abaisser. Le senior n’a plus les solidarités du milieu du travail dont on ne mesure véritablement le prix que quand on les perd. Les liens familiaux eux-mêmes se distendent, la tribu s’est souvent dispersée géographiquement à la recherche du mieux-être, chacun en tout cas est suffisamment tracassé par le futur pour ne plus sacrifier au passé.

Pour éviter la solitude des aînés et soutenir les parents lorsqu’ils sont isolés, en l’absence de grands-parents, l’association Grands-Parrains s’efforce de recréer le maillon intergénérationnel manquant afin de délester un peu les services sociaux dans la mesure du possible.

Le temps de la retraite est légitimement celui des loisirs retrouvés. Il faut donc que le senior soit accueillant et disponible, mais sache aussi cantonner son apport dans la relation d’aide. Sur le plan affectif, les liens qui se nouent sont très délicats, senior et enfant étant l’un et l’autre fragiles, les sources d’incompréhension sont nombreuses, les centres d’intérêt différents en fonction des générations. Or, pour être fructueuse, la relation doit être et rester un moment d’affection partagée. Notre association est convaincue qu’on ne peut bien se situer dans ce type de relation qu’avec du recul et une vraie formation. Aussi organise-t-elle périodiquement des rencontres entre ses adhérents pour que l’expérience des uns profite aux autres.

Nous sommes fiers, pour notre part, de regrouper dans l’action des adhérents qui croient en la culture des différences entre générations, qui aiment en chacun « ce que jamais on ne verra deux fois » et qui souhaitent avec André Gide que « l’unique ne se perde pas ! ».
L’association Grands-Parrains fête ses dix ans

L'association en quelques mots...

Depuis onze ans, cette association -loi de 1901, à but non-lucratif- est reconnue d'Intérêt Général et agréée Jeunesse-Éducation Populaire. Elle est leader du grand-parrainage de proximité d'enfants grâce à l'implantation de ses treize associations locales et de sa vingtaine de correspondants dans toute la France.

Plus concrètement, elle permet à des enfants qui n'ont plus leurs grands-parents naturels de tisser une relation affective durable avec un senior ou un couple de seniors bénévoles qui accomplissent un acte citoyen et solidaire en devenant des papys mamies de cœur.

L'Association Grands-parrains met l'enfant au centre de la relation dans un échange gagnant-gagnant qui pallie les fractures sociales, l'explosion de la famille, l’isolement de l'enfant et de la personne âgée dans notre société.

Association Grands-Parrains
15, rue des Épinettes
94240 L’HAŸ-LES-ROSES.

Tél. : 01 45 46 60 66.
E-mail : grandsparrains@orange.fr

www.grandsparrains.fr


Publié le Mercredi 15 Avril 2009 dans la rubrique Intergénération | Lu 4178 fois