Sommaire
Senior Actu

Juan-les-Pins : 11 logements réhabilités et adaptés aux seniors isolés avec les petits frères des Pauvres

Afin de lutter contre la précarité des personnes âgées, le « cheval de bataille » des petits frères des Pauvres, la fondation a inauguré hier à Antibes-Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) l’immeuble Courbet qui dispose de onze logements réhabilités et adaptés aux personnes âgées isolées.


Transmis en 2005 à la Fondation des petits frères des Pauvres par l’ancienne association « Un Toit pour les Vieux d’Antibes », l’immeuble Courbet regroupe onze logements indépendants.

Idéalement situé dans le centre de Juan‐les‐Pins, il souffrait de vétusté et n’offrait pas de garanties suffisantes en termes d’accessibilité pour ses occupants en place déjà depuis de nombreuses années, du fait de l’absence d’ascenseur.

Un programme de réhabilitation totale a donc été engagé avec comme objectifs, d’assurer une entière accessibilité pour des personnes à mobilité réduite, de permettre de réelles économies d’énergie et de garantir une sécurité optimale aux résidents.

Au total ce sont dix personnes âgées de 64 à 92 ans qui ont pris, ou repris possession des lieux, intégrant des logements chaleureux dans un immeuble qui a fait peau neuve à cette occasion.

Rappelons que l’engagement des bénévoles des petits frères des Pauvres permet un accompagnement des personnes âgées de plus de 50 ans. Ce lien de proximité participe à rompre leur solitude et à prévenir leur perte d’autonomie.

A Antibes, une soixantaine de bénévoles accompagne ces personnes en leur offrant des moments de convivialité (visites, goûters, sorties, ateliers thématiques) mais aussi en leur apportant un soutien dans la gestion courante du quotidien. Comme le souligne Marc, bénévole à Antibes : « Nul besoin d'actionner la sonnette, la porte est ouverte. C'est un signe, je suis attendu ! Le plus important, c’est l’écoute car ces personnes âgées bien esseulées n'ont pas beaucoup d'occasion de parler et surtout d'être écoutées ».

Face à la crise du logement qui exclut les plus faibles, l’association des petits frères des Pauvres apporte aussi des solutions concrètes sous forme de logement adapté.

A noter que ce programme a bénéficié du soutien des pouvoirs publics, de la région, de la Ville d’Antibes, de la CASA (Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis) et de l’ANAH (Agence nationale d’amélioration de l’habitat).


Publié le Vendredi 16 Mars 2012 dans la rubrique Habitat | Lu 1487 fois