Sommaire
Senior Actu

Journée Mondiale d’Action pour la santé des femmes : la Fédération Française de Cardiologie se mobilise

La Fédération Française de Cardiologie (FFC) a décidé de se mobiliser à l’occasion de la Journée Mondiale d’Action pour la santé des femmes qui se tiendra le 28 mai prochain. Application mobile « Cardio Info », Test « J’aime mon coeur » et brochure « Coeur, Artères et Femmes ».


Les femmes sont aujourd’hui les premières victimes des maladies cardiovasculaires (première cause de mortalité chez les femmes, les + de 65 ans et la deuxième chez les hommes).
 
En effet, contrairement aux idées reçues, le cancer du sein n’est pas la première cause de mortalité féminine. En France, une femme sur 24 succombera à un cancer du sein, alors qu’une sur trois décèdera d’une maladie cardiovasculaire. Soit huit fois plus !
 
Au-delà d’être moins protégées, les femmes sont aussi moins bien dépistées. Elles sont prises en charge plus tardivement et se remettent plus difficilement d’un accident cardio-vasculaire… Compte tenu de leur mode de vie proche de celui des hommes y compris dans les mauvaises habitudes (tabac, alcool, stress…), elles sont victimes d’accidents cardiovasculaires de plus en plus jeunes !
 
« Il est impératif de conseiller aux femmes et aux médecins qui les suivent d’être particulièrement attentifs aux trois phases clés de la vie hormonale : première contraception, grossesse et ménopause… Développons tous ensemble une prévention citoyenne pour le coeur et les artères des femmes ! », affirme le Pr Claire Mounier Vehier, cardiologue et 1ère vice-présidente de la FFC.
 
Les chiffres publiés dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de novembre 2012 interpellent : entre 2002 et 2008 en France, le nombre de personnes hospitalisées pour infarctus du myocarde a baissé dans toutes les classes d'âges chez les hommes : -5,3% de 35 à 44 ans, -8,2% de 45 à 54 ans. Mais sur la même période, il a fortement progressé chez les femmes : +14,6% de 35 à 44 ans, +17,9% de 45 à 54 ans.
 
Face à ce fléau en augmentation constante, la Fédération Française de Cardiologie se bat au quotidien pour sensibiliser les femmes de tous âges à protéger leur coeur et diffuse des messages de prévention pratiques, simples et gratuits via de nouveaux outils : une application mobile, une brochure, un test en ligne pour évaluer son risque cardiovasculaire, le site Internet www.fedecardio.org et la page Facebook pour suivre l‘actualité de la FFC en continu.

L’application mobile « Cardio Info »

Cette application permet de recevoir gratuitement des informations, des conseils utiles et de tester la santé de son coeur avec le test « J’aime mon coeur ». « C’est une sorte de coach de prévention cardio en poche, disponible à tout moment, partout… », précise Claire Mounier Vehier.
 
Le Test « J’aime mon coeur »

Sur www.fedecardio.org ou sur l’application « Cardio Info », il ne faut pas plus de 5 minutes pour faire le point sur son hygiène de vie (alimentation, consommation de tabac et activité physique), son environnement familial et professionnel, son suivi cardiovasculaire, en répondant à quelques questions. Et pour bénéficier régulièrement des conseils personnalisés des cardiologues bénévoles de la Fédération Française de Cardiologie.
 
La brochure « Coeur, Artères et Femmes »

Spécialement écrites pour les femmes par les cardiologues membres de la FFC, celle-ci est téléchargeable en un seul clic sur le site www.fedecardio.org.

La brochure « Coeur, Artères et Femmes » est un véritable petit manuel de prévention pour le bien être du coeur féminin. Adaptée à tous les âges, on y trouve des informations précieuses comme :

- La description des symptômes de la femme qui sont bien différents de ceux des hommes,
- un rappel des facteurs de risques parfois plus dangereux chez les femmes, voire méconnus,
- des explications du type : « pourquoi la femme est moins protégée, pourquoi les conséquences sont-elles plus graves si la femme n’est pas prise en charge rapidement ?...»,
- un focus important sur l’attention renforcée aux 3 phases clés de la vie hormonale de la femme (contraception, grossesse, ménopause),
- et de nombreux conseils pratiques dédiés aux femmes.
 
Rappelons que la Fédération Française de Cardiologie lutte contre les maladies cardiovasculaires depuis plus de 49 ans. Cette association, non subventionnée et indépendante de financements privés reconnue d’utilité publique depuis 1977, financée à 98% par la générosité du public, est présente partout en France. Elle a quatre missions : la prévention, la recherche en cardiologie, l’aide à la réadaptation des cardiaques et la promotion des gestes qui sauvent.


Publié le Jeudi 16 Mai 2013 dans la rubrique Santé | Lu 659 fois