Sommaire
Senior Actu

Japon : plus de vols à l’étalage de la part des seniors que des jeunes…

Comme tous les ans, la police japonaise dévoile son rapport relatif à la délinquance… Et comme tous les ans depuis quelques années, le crime gris ou crime commis par des seniors, augmente. Ainsi, près d’un quart des individus arrêtés en 2012 pour vol à l’étalage étaient âgés de 65 ans et plus.


Tokyo est une ville sûre. De Ginza à Asakusa en passant par Shimbashi ou Ueno, rien à craindre. Très peu d’agressions ou de vols à la tire. Bien sûr et comme partout, il faut faire un minimum attention, mais globalement, on se balade sans crainte (ce qui n’est pas le cas de Paris, loin s’en faut…)
 
Cependant, la tranquillité du Pays du matin calme n’est pas non plus exempte de larcins ! Ainsi, selon une récente étude de la police nippone, 48.637 personnes âgées ont été interpellées en 2011. Et pour la première fois, l’année dernière, le nombre de voleurs seniors a dépassé celui des jeunes voleurs.
   
« Alors que le nombre total d'arrestations a diminué l'an dernier, la proportion de seniors est en nette augmentation », indique un porte-parole de la police de Tokyo. « Notre enquête montre que les voleurs âgés sont en général des personnes seules, qui n'ont personne à qui parler et n'ont aucune passion ni hobby ».

Japon : plus de vols à l’étalage de la part des seniors que des jeunes…
D’une manière générale, depuis quelques années, les policiers japonais constatent une hausse des crimes et délits commis par les seniors… Une véritable tendance de fond dans le « plus vieux pays du monde » (un Japonais sur cinq a plus de 65 ans).

La plupart des larcins concernent des produits de première nécessité : nourriture ou vêtements. Rien de luxueux. Selon les forces de l’ordre, les retraités chapardent d’une part pour des raisons financières –nombreux sont les seniors touchés par la paupérisation- mais également parce qu’ils se sentent isolés compte tenu de leur âge. En effet, la société japonaise a évolué au cours des dernières années : les familles sont « éclatées » dans le pays et les aînés se retrouvent seuls…

Cependant, les autorités constatent aussi une hausse des crimes violents commis par des personnes âgées (50 fois plus d'agressions en vingt ans !). Un fait divers a particulièrement marqué les esprits en avril 2012 avec un vieux monsieur de 97 ans –marchant avec un déambulateur- qui a tenté de tuer une femme de 84 ans avec un sabre japonais…

La situation est telle au Japon, que les quelques soixante-dix centres pénitenciers s'adaptent aux nouveaux besoins de ces détenus âgés. Certains sont maintenant équipés de rampes pour les fauteuils roulants, de poignées dans les salles de bains et disposent d’infirmières spécialement formées qui aident les prisonniers à prendre leurs repas.

Précisons cependant que le taux global de criminalité au Japon reste extrêmement bas et qu’il continue de diminuer depuis une dizaine d’années (-5.8% l’an dernier). Au 1er octobre 2011, le Pays du soleil levant comptait presque 30 millions de personnes de 65 ans et plus, soit environ 23% de la population.


Publié le Mardi 9 Juillet 2013 dans la rubrique Société | Lu 957 fois