Sommaire
Senior Actu

Japon : Fujitsu présente un robot-ourson pour aider les personnes âgées

Les Japonais sont férus de robotique. Le Japon est actuellement le pays le « plus vieux » au monde. Partant de ces deux postulats, rien d’étonnant à ce que des chercheurs et des ingénieurs nippons de chez Fujitsu aient créé un robot-ourson en peluche capable de venir en aide et de tenir compagnie aux personnes âgées et aux enfants.


De plus en plus d’instituts de recherche, d’université, de laboratoires japonais, américains, européens ou canadiens cherchent à créer des robots capables de rendre service, d’assister, de venir en aide aux humains et parmi eux, bien évidemment, aux aînés… Ce qui devrait permettre, dans un futur peut-être pas si lointain de prolonger et sécuriser le maintien à domicile des personnes âgées…

En 2005/2006, par exemple, l'Institut national japonais des sciences et techniques industrielles avancées (AIST) avait développé un robot thérapeutique bébé phoque en peluche nommé « Paro » qui permettait de lutter contre les maladies neurodégénératives et notamment contre la maladie d’Alzheimer en améliorant les fonctions du cerveau.

En 2007, une équipe d’ingénieurs de l’Université américaine Carnegie Mellon a mis au point un 4x4 baptisé BOSS capable de rouler tout seul, ou presque. A l’époque, le responsable de ce projet indiquait : « il est indispensable de favoriser, de sécuriser et d’améliorer les déplacements en voiture des personnes âgées. Ils sont une telle richesse pour les autres et d’une telle sagesse ». Il faut que les seniors puissent continuer à faire leurs courses, à se promener, à rendre visite à leur famille le plus longtemps possible. « S’ils pouvaient sortir de chez eux, monter dans leur voiture et dire : « emmène moi chez mon petit-fils », ce serait vraiment génial. Et nous y travaillons, ça va prendre du temps, mais cela va arriver ».

En 2008, l’Université canadienne de Sherbrooke a présenté un « télérobot » mobile et intelligent. Cette machine contrôlée à distance permet à divers thérapeutes d'évaluer les capacités d'un patient placé dans son environnement et de faire un suivi rapproché sur ses besoins. Évitant aux médecins de se déplacer, cette innovation vise à améliorer l'accessibilité aux soins de santé et devrait permettre aux personnes âgées fragiles ou en perte d'autonomie d'avoir un suivi personnalisé dans le confort de leur domicile.

Aujourd’hui, voici donc un nouveau venu, un prototype d’androïde (qui se présente sous la forme d’un ourson en peluche tout mignon) capable de regarder, de faire des gestes, d’avoir des attitudes et de murmurer, indique une récente dépêche de l’AFP. Selon ses concepteurs, l’ourson-robot serait doté d’une bibliothèque de plus de 300 postures lui permettant d’avoir une « apparence naturelle ».

Bardé de capteurs sensoriels et muni d’une caméra dans sa truffe, le robot réagit à distance en fonction des personnes qui l’entourent. Il s’endort, ronfle, se réveille, rigole, pousse des petits cris… « Nous envisageons de le tester prochainement dans des maisons de repos pour qu'il divertisse et apaise les personnes âgées », précise à l’AFP l’un des chercheurs de chez Fujitsu en charge de ce projet.


Publié le Mardi 6 Avril 2010 dans la rubrique Société | Lu 2895 fois