Sommaire
Senior Actu

Irlande : à la découverte de la côte ouest par le biais de la cuisine !

Quoi de plus agréable que de découvrir un pays par le biais de ses habitudes culinaires. C’est-ce que nous vous proposons pour cette petite escapade en Irlande, sur la côte ouest du pays. En effet, cette région offre toute une palette de produits naturels de grandes qualités : du saumon bio à la chair maigre et ferme, des huitres plates ou creuses, du fromage au lait de vache, du soda bread (pain), sans oublier –of course- les boissons ! En effet, que serait l’Irlande sans ses bières brunes (Guinness ou Murphy) et « last but not least » comme disent nos amis anglo-saxons, sans le whisky et le célèbre Irish coffee.


A votre arrivée sur la côté ouest de l’Irlande, votre vol vous déposera probablement à Shannon, ville côtière qui dispose d’un aéroport international.

Rien d’étonnant à ce que cette municipalité du conté de Clare soit dotée de telles infrastructures…

En effet, elle est le point européen le plus proche des Etats-Unis, et historiquement, les avions transatlantiques y faisaient systématiquement une escale à leur arrivée sur le Vieux continent.

L’idéal pour découvrir cette partie occidentale du pays est de louer une voiture et de rester de trois jours à une semaine sur place. Côté véhicule, privilégiez un modèle de type 4x4 ; de préférence avec une boite de vitesses automatique… Dans la mesure où vous devrez déjà vous familiariser avec la conduite à gauche, vous n’aurez pas –en plus- à vous souciez de passer les vitesses avec la main gauche…

Au départ de Shannon, commencez votre périple en vous dirigeant vers le nord. Vous pourrez réaliser un premier stop au château de Bunratty (situé près de Newmarket-on-Fergus), idéal pour vos premiers pas en Irlande. En effet, ce petit village accueille, d’une part, un ancien château fort construit en 1425, mais également le Parc folklorique de Bunratty qui est une reconstitution exacte de l’habitat et de l’environnement irlandais du début du siècle dernier.

La visite vaut vraiment le détour, d’autant que juste à la sortie de ce site touristique, vous trouverez un petit pub typiquement irlandais, le Durty Nelly’s, dans lequel vous pourrez déguster votre première stout (bière brune irlandaise) fabriquée à base de malts hautement torréfiés et de grains d'orges grillés. Au niveau international, deux marques se font concurrence : Murphy et Guinness, cette dernière étant de très loin la plus populaire dans le pays.
Connemara, crédit photo Office du tourisme irlandais, Roger Kinkead

Irlande : à la découverte de la côte ouest par le biais de la cuisine !
Servir une Guinness est tout un art : il faut incliner le verre à 45° puis laisser reposer le premier tirage avant de continuer à remplir le verre jusqu’en haut.

Le remplissage complet (50 cl) prend généralement deux minutes.

In fine, votre bière doit afficher une « tête » d’un centimètre environ de mousse onctueuse, relativement compacte dans laquelle vous pourrez même graver le trèfle irlandais !

A visiter également dans la région, les falaises de Moher (Cliffs of Moher) : un site incontournable de la côte ouest de l’Irlande. Ces impressionnantes –et vertigineuses- falaises qui s’étirent sur près de 8 km de long culminent à 214 mètres de hauteur (vous pouvez vous y rendre sans souci, même si vous avez le vertige). Ces escarpements de calcaire et de schiste tombent à pic dans l’Océan Atlantique, souvent démonté, qui rugit à vos pieds. Un point de vue inoubliable. Par temps clair, on peut même apercevoir les îles d’Aran, la baie de Galway et les montagnes du Connemara plus au nord…

Sur le site, un éco-musée (l’Atlantic Lodge) creusé à même la falaise, vous présente l’histoire naturelle et culturelle de la région, décrit précisément la faune et la flore locales, explique la géologie du lieu, revient sur les traditions d’antan, etc. Un film en 3D vous permettra également de réaliser un étonnant plongeon du haut de l’une de ces falaises…

Moran's Oyster Cottage
Après cette escapade au grand air marin et iodé, nous vous conseillons de faire un stop en fin de journée au Moran's Cottage.

Une ravissante petite auberge familiale située dans la baie de Galway, qui a ouvert ses portes il y a plus de… 250 ans !

Ce restaurant est l’endroit idéal pour découvrir les fruits de mer de la baie de Galway, et notamment les huitres, qui sont l’une des spécialités de la maison. D’ailleurs, le chef Vincent Graham été champion du monde d’ouverture d’huitres plates !

Parmi les spécialités locales à déguster, laissez-vous tenter par un plateau de chair et de pinces de crabes et des langoustines décortiquées. Vous pouvez également essayer le saumon bio (fumé ou pas) ou les huitres plates.

En ce qui concerne le saumon bio, sachez qu’une grande part de la production de saumons irlandais est « bio ». De fait, avant même de se lancer dans cette industrie, le pays produisait son saumon d’une manière qui se rapprochait déjà fortement de celle imposée par les normes bio. Il lui a juste fallu adapter quelque peu l’alimentation des poissons pour avoir le droit d’arborer le label bio.

Sachez également que le saumon irlandais, élevé en mer, est poisson plus maigre que ses congénères écossais ou norvégien. En effet, les poissons sont moins nombreux dans les fermes qui sont positionnées dans des passes où le courant est plus fort : ils ont donc plus de place pour évoluer et nager et développent de fait, une chair moins grasse et plus ferme.

En ce qui concerne les huîtres irlandaises, leur chair est délicate et possède une texture succulente associée à une touche croquante et une légère saveur iodée. En France, vous pouvez déguster des huitres irlandaises Chez Prunier à Paris ou dans les restaurants La Criée.

Moran’s Cottage est une petite auberge est très cosy, toutefois, privilégiez les salles de devant, quitte à diner au bar, plus chaleureuses que la grande salle de derrière. En été, vous pouvez également manger sur la terrasse.

Pendant votre périple irlandais, prenez une bonne matinée pour visiter la ville de Galway. Située sur la rivière Corrib, cette jolie cité gaélique mérite le détour : vous y découvrirez sa rue principale, piétonne, avec ses immeubles de pierres grises, ses bars, ses boutiques aux couleurs vives (bleu, vert, jaune, rouge, violet). Mais également, ses petites terrasses qui fleurissent dès que le printemps revient… Profitez surtout de votre passage pour découvrir à Galway, « le » boulanger (Griffin’s Bakery) et « le » fromager (Sheridans Cheesemongers) du coin, qui se font un devoir de faire perdurer les traditions culinaires ancestrales.

Griffin’s Bakery

Pain sans gluten chez Griffin’s Bakery
Située en plein centre ville, cette boulangerie familiale fabrique son propre pain depuis quatre générations.

Créée par John Griffin en 1876, elle est désormais dirigée par l’un de ses descendants, James Griffin, qui a développé l’activité. Ce quadragénaire a suivi l’école de boulangerie de Dublin, puis des cours à New York et chez Richemont en Suisse.

Après quelques années de pratique de son art, James Griffin s’est aperçu qu’il était en réalité allergique… à la farine de blé ! Ce handicap, loin de l’atterrer, l’a rendu plus créatif puisqu’il a décidé d’imaginer ses propres pains auxquels il ne serait pas allergique…

Il se décide donc à créer des pains à base de farine de seigle, puis par la suite, surfant sur cette tendance, il développe des pains sans gluten ou sans lait (le pain irlandais, le soda bread, contient en effet du lait dans ses ingrédients de base). Griffin’s Bakery propose également de la pâtisserie. Vous y trouverez le traditionnel gâteau à la rhubarbe, mais également, un cheese-cake au Bayley’s (liqueur de café).

Sheridans Cheesemongers

Plateau de fromages chez Sheridans Cheesemongers
Les Sheridan possède deux fromageries, l’une à Galway et l’autre dans la capitale irlandaise, Dublin.

Parmi les principaux fromages (au lait de vache ou de chèvre), citons le Gubbeen, le Clonmore, le Durrus, le Killeen Cow, le Lavistown ou encore le Cashel Blue.

A noter que les producteurs de fromages locaux ont effectué un petit retour aux sources en proposant à nouveau du Cheddar à l’ancienne (qui ressemble un peu à du Cantal).

Après cet arrêt à Galway, reprenez la route vers le nord et la région rendue célèbre par Michel Sardou : le Connemara : « Terre brûlée au vent / Des landes de pierres / Autour des lacs… ». Tout le monde a encore en tête les paroles de cette chanson écrite par Jacques Revaux en 1981.

Pour bien comprendre cette contrée sauvage du nord de l’Irlande, effectuez un petit détour par la maison de Dan O’Hara, sur la route de Clifden, à 6 km. Ce personnage symbolise à lui tout seul, toute une partie de l’histoire récente de son pays.

Sa ferme abrite un Bed & Breakfast. Il est également possible de visiter la maison-musée des ancêtres de Dan. Située en haut d’une colline, elle permet d’admirer les fameuses landes, les incontournables petits murs de pierres et les collines du Connemara (dont la plus élevée culmine à 420 mètres).

Dan O’Hara est un homme chaleureux. Il vous racontera volontiers l’histoire de sa famille qui dut s’exiler aux Etats-Unis parce que son ancêtre avait agrandi la taille de ses fenêtres… Il vous chantera peut-être aussi, l’une des chansons dont il a le secret. Nul doute que l’émotion et une pointe de nostalgie seront alors au rendez-vous.

Côté achat, vous pourrez profiter de votre séjour sur la côte ouest du pays pour vous offrir un magnifique pull d’Aran. Ce vêtement traditionnel était à l’origine tricoté par les femmes de pêcheurs qui réalisaient ces chandails selon leurs propres associations de points de tricot. Cela permettait de personnaliser les pulls de leurs maris. Et de les rendre uniques. Cette coutume permettait également, en cas de naufrage, de reconnaître plus facilement le corps de leur époux (ces derniers, la plupart du temps et par superstition, ne savaient pas nager et puis l’eau de l’Atlantique est si froide que les naufragés ne survivaient pas longtemps).

Bonne saison pour visiter la région : il faut savoir que l’Irlande possède un climat maritime doux et humide. Il n’y fait jamais très chaud, mais jamais très froid non plus. Les Irlandais ont coutume de dire qu’une seule et même journée peut être traversée par les quatre saisons. Le mois de septembre est idéal. Il y fait encore bon et les touristes de l’été sont repartis travailler...

En préparant vos valises, surtout n’oubliez pas d’y glisser (en plus de votre parapluie et d'un K-way) l’un des plus célèbres romans de Michel Déon : Un taxi mauve. En effet, toute l’action de ce livre, qui reçut en 1973 le Grand Prix du roman de l’Académie française, se situe dans la région de Galway. Disponible en poche (Folio).

Irish Coffee (recette de Michel Déon dans Un taxi mauve)
Verre à pied chaud, sucre brun bien fondu dans le whisky brûlant, café d’encre et faux col de crème glacée.

Adresses

Rue de Galway, crédit photo Office du tourisme irlandais, Jonathan Hession (2006)
Moran’s Oyster Cottage
The Weir, Kilcogan, Co. Galway
Tel: +353 91 796113
Fax: +353 91 796503

Griffin’s Bakery
21 Shop Street
Galway / Ireland
Tél : 00 353 91 563683
www.griffinsbakery.com

Sheridans Cheesemongers
14 - 16 Churchyard St
Galway
Tél : 00 353 46 924 5110
www.sheridanscheesemongers.com

Dan O’Hara
Connemara Heritage & History Centre
Lettershea, Clifden, Connemara, Co Galway, Ireland
Tél : 00 353 95 21 808 / 21246
www.connemaraheritage.com

Office du tourisme irlandais
33 rue de Miromesnil
75008 Paris
Du mardi au vendredi, de 13h à 16h
Tél : 01 70 20 00 20
Site Internet Discover Ireland


Publié le Mardi 22 Septembre 2009 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 7933 fois