Sommaire
Senior Actu

Ils se croyaient illustres et immortels de Michel Ragon : sobres requiem

Le romancier et historien d’art Michel Ragon a publié début janvier chez Albin Michel un ouvrage intitulé : « Ils se croyaient illustres et immortels ». Pour toutes ces personnalités, un jour, la vie a basculé. Et elles se sont retrouvées seules, déchues, rejetées, droguées, abandonnées, exilées,… De sobres requiem pour des grands de ce monde qui ont connu les honneurs et la déchéance. « La vieillesse est un naufrage », disait De Gaulle…


Ils se croyaient immortels, ils étaient célébrés, puis la roue du destin a tourné et ils se sont égarés dans les ornières de l’Histoire, témoins impuissants de leur propre défaite.

Michel Ragon nous offre le portrait passionnant de quelques grands personnages qui n’ont en commun que leur mort pitoyable et leur gloire retrouvée, tels Alexandre Dumas, René Descartes, Gustave Courbet, Alphonse de Lamartine, Knut Hamsun, Pierre Kropotkine, Ezra Pound, Georges Clémenceau, Fréhel, Françoise Sagan ou encore Le Corbusier.

« La vieillesse est un naufrage », disait De Gaulle. Dans une société où individualisme et longévité nous font redouter le passage des années, Michel Ragon nous tend, avec ce sens de l’anecdote tendre et féroce à la fois, un surprenant miroir du destin, de son mystère et de l’absurdité que revêt toute existence humaine.

L’auteur :

Romancier, critique et historien d’art, Michel Ragon est l’auteur d’une oeuvre considérable. Il a publié entre autres aux Éditions Albin Michel Les Mouchoirs rouges de Cholet (1983, Grand Prix des lectrices de Elle, Goncourt du récit historique), Les ateliers de Soulages (1990), Le Roman de Rabelais (1993, Prix des Maisons de la Presse, Prix Rabelais), la trilogie Enfance vendéenne (1994), Les coquelicots sont revenus (1996), D’un côté de l’art brut (1996), D’une berge à l’autre (1997), Un si bel espoir (1999), et plus récemment Georges et Louise (2000), Un rossignol chantait (2001), Un amour de Jeanne (2003), La ferme d’en haut (2005), Le Prisonnier (2007) et Dictionnaire de l’anarchie (2008).
Ils se croyaient illustres et immortels


Publié le Dimanche 13 Février 2011 dans la rubrique Culture | Lu 2477 fois