Sommaire
Senior Actu

Ile-de-France : une convention visant à promouvoir le bien vieillir

Le groupe de maisons de retraite Arpavie et la Cnav en Île-de-France ont signé le 17 novembre 2016, lors de la tenue du 5e Salon Solulo à Paris, une convention-cadre de partenariat visant à renforcer leurs actions communes en faveur du bien-vieillir.


Plus concrètement, cette convention repose sur trois axes de collaboration. Tout d’abord, la promotion du bien-vieillir en informant et en mobilisant les résidents, les acteurs sociaux et les responsables d’établissements sur le sujet de la prévention de la perte d’autonomie.
 
Le groupe Arpavie (9.000 résidents) s’engage notamment à promouvoir l’offre de service en Île-de-France de la Cnav et du Prif auprès de ses établissements et des personnes âgées qu’ils accueillent. La mise en place d’ateliers collectifs de prévention doit permettre de faire connaître aux retraités les comportements bénéfiques au bien-vieillir.
 
Par ailleurs, la Cnav va soutenir des projets d’amélioration des résidences autonomie Arpavie afin de favoriser la qualité de vie des résidents (travaux d’adaptation des logements et des parties communes, etc.). Enfin, le partage d’expériences relatives à la vie dans les établissements vise à enrichir l’offre de service prévention au sein des résidences autonomie.
 
Précisons que ce partenariat s’inscrit dans le cadre de la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement (ASV), qui stipule que les établissements d’accueil pour personnes âgées doivent, avant le 1er janvier 2021 mettre en place un socle de prestations, relatives notamment à la prévention de la perte d’autonomie.

​Le logement, un axe fort de la politique d’action sociale de la Cnav en Île-de-France

Dans le cadre de sa politique d’action sociale, la Cnav en Île-de-France soutient le développement des résidences autonomie. Cette politique en faveur du logement intermédiaire se décline en trois axes :
• Aider les structures à rénover les espaces permettant l’amélioration de la vie sociale et la prévention de la perte d’autonomie à destination des personnes retraitées, grâce à des actions d’animation culturelle et sociale ou des actions de prévention.
• Favoriser les modes d’accueil intermédiaires entre l’habitat individuel et l’hébergement collectif en institution, par la création de différentes formes de logements individuels regroupés, (exemples : les domiciles services, les béguinages, les appartements d’accueil, l’habitat regroupé, etc.).
• Soutenir le développement d’un cadre de vie de qualité au sein des établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA), notamment en participant aux actions visant à amplifier la rénovation des résidences autonomie.


Publié le Vendredi 2 Décembre 2016 dans la rubrique Maisons de retraite | Lu 1161 fois