Sommaire
Senior Actu

IFR4 : le gène du cheveu blanc

A l’occasion d’une grande étude réalisée sur plus de 6.000 personnes en Amérique du sud, une équipe de scientifiques britanniques du Collège universitaire de Londres vient d’isoler le gène du cheveu blanc. Il s’agit du IFR4. A noter que c’est la première fois qu'un gène lié au vieillissement du cheveu est identifié.


Même si les cheveux blancs (ou canitie) sont à la mode avec les fameux « granny hair » ou Georges Clooney, tout le monde n’a pas forcément envie d’arborer une belle crinière poivre et sel, voire une chevelure toute blanche, immaculée. De fait, dans quelques années, ces fameux cheveux blancs seront peut-être un lointain souvenir.
 
En effet, une équipe de chercheurs britanniques a réalisé une large étude sur l’ADN de plus de 6.000 personnes vivant en Amérique du sud. Mais d’origines très différentes. D’où un large type de cheveux étudié. Ils en ont déduit que c’est le gène IFR4 qui est responsable des cheveux blancs (il produit et stocke la mélanine).
 
Selon ces chercheurs, indique une récente dépêche de l'AFP, « l'âge moyen de l'apparition des cheveux blancs se situe vers 35 ans pour les Caucasiens, un peu avant la quarantaine pour les Asiatiques et seulement vers 45 ans pour les Africains ».
 
Cette découverte est importante puisque le fait de connaitre le gène responsable de la canitie permet aux scientifiques de le modifier et donc, potentiellement, d’éliminer les cheveux blancs… Un marché  énorme compte-tenu du vieillissement de la population !
 
Rappelons que la canitie est l’apparition de poils ou de cheveux poussant entièrement blancs au sein d’un ensemble pileux coloré. La couleur des poils ou des cheveux, comme celle de la peau d’ailleurs, est due à la présence de mélanosomes fabriqués par des mélanocytes situés au fond du bulbe pilaire, là où se produit la fabrication du cheveu. Cette étude a paru hier dans la revue scientifique Nature Communications.  


Publié le Mercredi 2 Mars 2016 dans la rubrique Bien-être | Lu 1574 fois