Sommaire
Senior Actu

I-Support : un robot pour la toilette des anciens

Le consortium I-Support, lancé en mars 2015 et qui regroupe neuf laboratoires, vise à créer un robot qui sera capable à terme, de venir en aide aux personnes âgées et leur permettra de faire leur toilette toutes seules. Explications.


Depuis des années, les robots ont envahi les usines pour remplacer certaines tâches trop fastidieuses, voire parfois dangereuses pour les hommes… Plus récemment, les Japonais ont développé toute une gamme de robots humanoïdes qui ont pour vocation d’aider le personnel des maisons de retraites et les personnes âgées qui vivent seules à domicile…
 
Si, au départ, certains spécialistes doutaient quelque peu des bienfaits de l’arrivée de ces robots dans l’univers du « care », il semblerait que cette tendance se développe et se confirme chaque jour un peu plus… Et soit même, de mieux en mieux acceptée. L'Organisation internationale pour la standardisation, qui élabore des normes internationales, a même adopté les critères de sécurité pour les robots d'aide à la personne proposés par le Japon, leader mondial dans ce domaine.
 
Incontestablement, le projet I-Support s’inscrit dans cette grande tendance de fond. Lancé en mars 2015, ce consortium regroupant neuf laboratoires de recherche et développement d’entreprise travaille à la création d’un robot qui permettra aux personnes âgées de faire leur toilette toute seule, l’une des tâches quotidiennes que les anciens ont souvent du mal à effectuer.
 
« Or, au même titre que s'habiller, se déplacer, se nourrir ou aller aux toilettes, se laver est essentiel à l'autonomie. Une personne âgée qui perd l'une de ces facultés devient immédiatement dépendante de ses proches ou doit faire appel à une assistance à domicile ou intégrer un établissement spécialisé » remarquent les concepteurs de ce projet.
 
I-support devrait se présenter sous la forme d’une cabine de douche ouverte. Une chaise motorisée permettra à la personne âgée de faire sa toilette en la faisant tourner pour se laver le dos. D’autre part, la cabine sera équipée de deux bras articulés dont l'un servira de pommeau de douche et distribuera le savon, alors que l'autre pourra se saisir d'une éponge pour laver le corps de la personne âgée ou bien d'une serviette, pour l'aider à se sécher.
 
En mars 2015, ce projet qui bénéficie d’une aide de la Commission européenne, a pris la forme d'un consortium international et pluridisciplinaire. Il fait intervenir des gériatres qui prennent en charge des considérations éthiques, sociologiques et de genre. L'objectif ? Commercialiser un produit opérationnel d’ici trois ans. 


Publié le Lundi 22 Février 2016 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 1427 fois