Sommaire
Senior Actu

Hors du temps : les seniors victimes d'exclusion sociale

Des chercheurs britanniques du Centre national de recherche sociale (ESRC) au Royaume-Uni ont découvert que les personnes âgées et les employés ne travaillant pas selon des horaires de bureau classiques (de 9 heures à 17 heures) étaient plus susceptibles de se sentir exclus de la société, indique un récent article de Cordis, service communautaire d'information sur la recherche et le développement.


« Faire partie de la société implique généralement de participer à certaines activités sportives, artistiques, de bénévolat ou de mise en réseau social » explique le coordinateur de la recherche, le docteur Matt Barnes de l’ESRC.

Et d’ajouter : « Nos recherches montrent que les personnes âgées et les personnes qui travaillent à des heures peu régulières sont confrontés à des obstacles particuliers les empêchant de participer à de telles activités

Plus concrètement, les résultats de cette étude montrent que les seniors ont plus de difficultés relationnelles lorsqu'ils ont peu ou aucune activité. Les chercheurs estiment que ces personnes pourraient pourtant développer des réseaux sociaux et ainsi, être soutenues en passant du temps avec leurs amis. Il s’agit d’un point particulièrement important pour ces aînés qui arrivent à une époque de leur vie où ils passent par des étapes cruciales, des changements tels que la retraite, une séparation ou la maladie. Toujours selon ces chercheurs, les seniors peuvent également développer et renforcer leur indépendance en passant du temps avec des personnes extérieures à leur ménage.

En termes de différences hommes/femmes, l'étude montre que les femmes passent davantage de temps avec leurs amies ou dans des activités de mise en réseau social (type association) que les hommes. Toutefois, il convient de faire remarquer que leur temps libre est limité par d'autres activités comme… les travaux domestiques.

« Il est évident que la participation sociale est importante pour une bonne qualité de vie, autant pour les personnes âgées que pour celles qui travaillent encore », conclut le Dr Barnes. « Améliorer l'accessibilité aux transports publics et aux autres installations et services pourrait fortement contribuer à renforcer l'inclusion sociale au Royaume-Uni


Publié le Lundi 19 Décembre 2011 dans la rubrique Bien-être | Lu 1779 fois