Sommaire
Senior Actu

Hiver : prévenir les risques liés au froid avec Age d’Or Services

Si les températures actuelles sont relativement clémentes, l’hiver est pourtant bel et bien là, et des vagues de froid intense risquent de toucher périodiquement nos régions dans les semaines à venir. Comme la canicule, le froid glacial n’est pas sans danger pour les personnes vulnérables, et notamment les seniors !


Parmi ces dernières, les personnes âgées sont donc particulièrement sensibles aux baisses de températures, de par leur diminution de la perception du froid, l’altération de leurs vaisseaux sanguins et leur plus faible masse musculaire.
 
Dans ce contexte, Age d’Or Services, réseau privé de services à la personne, vous livre quelques conseils pour passer l’hiver sereinement.
 
Les risques liés au froid

Afin de s’adapter aux fortes baisses de température, en période de grand froid notre coeur bat plus vite : notre corps évite ainsi de se refroidir. Mais cette réaction naturelle peut s’avérer dangereuse pour les personnes âgées ou malades. De même, lorsque l’on reste trop longtemps exposé à des températures négatives, les risques d’hypothermie (lorsque la température corporelle diminue, jusqu’à passer en dessous de 35°C) ou de gelures augmentent, entraînant des dangers importants pour notre santé. Sachez reconnaître les signes d’alerte…
 
Reconnaître les premiers signes d’une hypothermie ou de gelures permet sans nul doute de secourir à temps ses proches, avant que le dommage ne soit trop grand :
- En cas d’hypothermie, la personne frissonne, grelotte. Elle présente des signes de fatigue, de somnolence, fait preuve de maladresse (du mal à parler, à se saisir d’objets, ou encore perte d’équilibre).
- En cas de gelures, la peau présente dans un premier temps des rougeurs, et la personne peut éprouver des sensations de brûlures. Puis la peau se décolore, présente des tâches blanchâtres, et des sensations d’engourdissement apparaissent : la gelure est alors avérée.
 
Les bons gestes à avoir

- A votre domicile : il est important de s’alimenter de façon équilibrée et convenable. A noter, l’alcool ne réchauffe pas ! Vérifiez le bon fonctionnement de vos appareils de chauffage et ne bouchez pas les aérations. Chauffez… mais sans surchauffer ! Une température intérieure de 19°C est suffisante. Veillez enfin à aérer votre logement au moins une dizaine de minutes chaque jour, afin de permettre à l’air de se renouveler.
- Si vous devez sortir, veillez à bien couvrir les parties de votre corps qui se refroidissent le plus rapidement : votre tête, votre cou, vos mains et vos pieds. N’hésitez pas à utiliser la technique de l’oignon, en superposant plusieurs couches de vêtements. Vous pouvez également, en cas de froid très intense, vous couvrir le nez et la bouche afin de ne pas respirer l’air glacé. Pensez également à vous chausser de bonnes chaussures, dotées de semelles antidérapantes par exemple, afin d’éviter tout risque de chute sur la neige ou le verglas.
 
L’entourage, acteur-clé de prévention

En cas de froid intense, l’entourage (famille, amis, voisins) doit veiller à prendre quotidiennement des nouvelles des personnes âgées, isolées ou handicapées, afin de s’assurer qu’elles supportent bien ces températures glaciales. En période de vacances, des intervenants extérieurs peuvent facilement prendre le relais et veiller sur elles. Par précaution, il est également conseillé aux personnes fragiles de se faire connaître des services municipaux, qui pourront alors intervenir de façon préventive pendant les vagues de grand froid.


Publié le Lundi 27 Janvier 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 616 fois