Sommaire
Senior Actu

Hespéridine : innovation dans la prévention du vieillissement cellulaire

Le laboratoire Inneov, créé conjointement par l’Oréal et Nestlé, et spécialisé dans les compléments nutritionnels, fait le point avec Isabelle Bureau-Franz, sa directrice Recherche et Développement sur l’Hespéridine, une molécule qui modulerait les inflammations et permettrait de lutter contre le vieillissement. Explications.


Hespéridine : innovation dans la prévention du vieillissement cellulaire
Depuis quelques années, la recherche scientifique s’efforce d’analyser les principaux facteurs du vieillissement afin d’identifier de nouveaux moyens de ralentir les effets du vieillissement sur l’organisme et d’améliorer la qualité de vie.

C’est dans ce contexte que le rôle clé de l’inflammation silencieuse dans le processus de vieillissement a été identifié*.

Parallèlement à cette découverte, d’autres travaux de recherche ont démontré les nouvelles propriétés biologiques d’une molécule, l’Hespéridine, sur la modulation de l’inflammation, ainsi que ses bienfaits sur le vieillissement de deux tissus partageant la même origine embryonnaire : la peau et les os.

Interview d’Isabelle Bureau-Franz, directrice Recherche et Développement Inneov**

Quelle est cette nouvelle découverte sur le vieillissement ?

Le vieillissement est un processus complexe qui intervient au niveau cellulaire et se propage dans l’ensemble de l’organisme. Il y a quelques années, les chercheurs ont démontré le rôle clé des attaques de radicaux libres dans le vieillissement prématuré des cellules. Un phénomène que l’on appelle oxydation. Mais plus récemment, un autre phénomène silencieux a été découvert. Il augmente l’oxydation et est également responsable du vieillissement cellulaire : c’est l’inflammation silencieuse. L’accumulation à la fois de l’oxydation et de l’inflammation entraîne une augmentation de la production de radicaux libres qui endommagent tous les constituants cellulaires, y compris l’ADN, et conduit au vieillissement accéléré des cellules.

Quelles sont les principales causes de l’oxydation et de l’inflammation silencieuse ?

Chaque jour, notre organisme est soumis à des attaques liées au stress psychologique, à notre mode de vie sédentaire, à une alimentation déséquilibrée, à un manque de sommeil, au surpoids, à la cigarette, à la pollution, etc. Même si nous ne nous en rendons pas compte, ces stress, lorsqu’ils ne sont plus neutralisés par l’organisme, entraînent un déséquilibre inflammatoire et oxydatif.

Quel impact pour le corps et la peau ?

Petit à petit, ces stress quotidiens endommagent toutes les cellules de l’organisme, qu’il s’agisse des cellules osseuses, cérébrales ou cutanées. Même si elles sont d’abord invisibles les conséquences se font progressivement sentir et contribuent au vieillissement global de l’ensemble du corps et de la peau.

Peut-on prévenir ce phénomène ?

Cette nouvelle découverte nous donne la clé pour ralentir le vieillissement de façon globale : il faut agir au niveau cellulaire afin de lutter à la fois contre les conséquences de l’oxydation et de l’inflammation silencieuse. Pour ralentir le vieillissement global, une approche nutritionnelle pour lutter à la fois contre les conséquences de l’oxydation et de l’inflammation serait une bonne stratégie.

* Francheschi et al., 2007 ; Chung et al., 2009 ; Candore et al., 2010 ; Salmon et al., 2010
**Titulaire d’un PHD en nutrition


Publié le Vendredi 2 Décembre 2011 dans la rubrique Bien-être | Lu 8431 fois