Sommaire
Senior Actu

Hemochromatose : semaine nationale de sensibilisation du 23 au 28 mai 2011

Du 23 au 28 mai prochain, l’Association Hemochromatose France organise la Semaine nationale de sensibilisation au dépistage de l’Hemochromatose partout en France, avec l’aide des services hépato-gastro-entérologie de certains hôpitaux qui relaieront l’information. Détails.


A 20-35 ans, la surcharge en fer des organes, due à une mutation du gène HFE, se manifeste par des signes modérés le plus souvent méconnus (fatigue permanente, poignée de mains douloureuse, troubles sexuels, troubles du rythme cardiaque…).

Les patients consultent souvent en premier le pharmacien qui leur ordonne innocemment de la vitamine C, du fer, sous forme de fortifiants pour lutter contre cette fatigue. Or la vitamine C favorise l’absorption du fer provenant des aliments et le fer ne fait qu’augmenter la surcharge. Il est vrai que cette maladie atteint un Français sur 300, soit 200.000 personnes en France, et que le manque de fer est plus fréquent que la surcharge.

Cependant, en interrogeant ces patients, on retrouve dans la famille des cas identiques puisqu’il s’agit d’une maladie héréditaire. Il est simple alors de conseiller deux analyses : la ferritinémie (normale jusqu’à 300 mg/l) et le coefficient de saturation de la transferrine (normal jusqu’à 50%). En cas de bilan martial perturbé, la recherche de la mutation du gène HFE permet de confirmer le diagnostic.

Les saignées de 400 à 500 ml font baisser la ferritine : on soustrait du sang pour retirer le fer contenu dans les globules rouges. Le pronostic de cette maladie est bon si le diagnostic est fait à 20-35 ans, et là, le pharmacien peut jouer un grand rôle dans le dépistage de cette maladie.

Sinon le fer en surcharge peut provoquer, à 50-65 ans, mélanodermie, destructions articulaires, troubles sexuels, cardiopathie, cirrhose, cancer. Plus le temps passe, plus le patient perd la vie.


Publié le Mercredi 11 Mai 2011 dans la rubrique Santé | Lu 1883 fois