Sommaire
Senior Actu

Habitat senior : l’Anah et la Cnav partenaires pour des logements adaptés au vieillissement

Au cours d’un déplacement à Orléans le 17 juin 2011, en présence de Benoist Apparu, secrétaire d’Etat en charge du logement, Danièle Karniewicz, présidente de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) et Dominique Braye, président de l’Agence national de l'habitat (Anah), ont présenté leur partenariat destiné à renforcer les aides qu’ils apportent en faveur d’un maintien à domicile des propriétaires occupants modestes. Détails.


Les raisons d’être du partenariat

Pratiquement les deux-tiers (62%) des propriétaires occupants éligibles aux aides de l’Anah ont plus de 60 ans (un très gros tiers -37%- a même plus de 75 ans). Adapter le logement le plus en amont possible, dans la perspective de la perte d’autonomie, s’avère donc être une condition pour prévenir la dépendance et favoriser le maintien à domicile des personnes âgées.

C’est sur cet objectif que ces deux partenaires complémentaires ont décidé de rapprocher leurs modes d’intervention et de mieux les articuler. La mobilisation du réseau des structures évaluatrices de la Cnav facilitera ainsi le repérage des retraités dont le logement nécessite des travaux d’adaptation.

L’Anah et la Cnav souhaitent donc :

- développer un meilleur accompagnement des retraités dans leurs démarches d’amélioration de leur logement
- assurer une plus grande solvabilisation des retraités pour la réalisation des travaux nécessaires
- harmoniser les instruments et les conditions financières de mise en œuvre.

L’objet du partenariat

- l’information des acteurs de l’habitat et des personnes âgées affiliées à la Cnav sur les aides proposées
- l’articulation des aides de l’Anah et de la Cnav en faveur de l’autonomie des personnes âgées
- l’harmonisation des instruments de mise en œuvre et un partage de l’expertise des deux établissements

Les moyens mis en oeuvre

Afin de répondre au mieux aux besoins de ses bénéficiaires, la Cnav s’est fixé l’objectif de transmettre au moins 50.000 signalements en besoin de travaux sur la période 2011-2013. Les deux organismes participent financièrement aux actions de repérage, d’ingénierie spécialisée et de travaux d’amélioration du logement. La Cnav prévoit un concours financier global de 90 millions d’euros sur la période 2011-2013 et l’Anah subventionne entre 35% et 50% dans la limite d’un plafond de travaux de 20.000 euros HT.

Les travaux subventionnables

La liste des travaux subventionnables, désormais commune aux deux établissements, est disponible sur le site Internet www.anah.fr ou en contactant le numéro Indigo 0820 15 15 15.

Quelques exemples de travaux pouvant bénéficier d’une aide de l’Anah et de la Cnav :

- Mise en place d’un escalier ou d’une rampe
- Travaux de création ou d’élargissement d’ouvertures pour couloir, baies ou portes
- Travaux de démolition liés à une adaptation (suppression de murs, cloisons, portes, marches, seuils…)
- Création, modification ou remplacement d’équipements sanitaires et robinetterie (évier, lavabo, douche, baignoire…) ainsi que les travaux induits (carrelage, réfection de sols…)
- Revêtements de sol, y compris travaux préparatoires (chapes, isolation…)
- Installation, adaptation ou travaux de mise aux normes d’un ascenseur ou autres appareils permettant notamment le transport de personnes à mobilité réduite
- Installation de mains courantes, barres d’appui, poignées de rappel de porte…
- Installation ou adaptation des systèmes de commande de fermeture ou d’ouverture
- Réfection ou adaptation des cheminements extérieurs, de cour ou de passage dans un projet d’accessibilité
- Elargissement ou aménagement de place de parking


Publié le Mardi 21 Juin 2011 dans la rubrique Habitat | Lu 2496 fois