Sommaire
Senior Actu

Grippe saisonnière : le vaccin est disponible depuis vendredi

Le vaccin contre la grippe saisonnière, à ne pas confondre avec celui contre la grippe pandémique dite H1N1, est disponible dans les pharmacies depuis vendredi dernier, soit deux semaines plus tôt que l'année dernière. Rappelons qu’il est gratuit et fortement recommandé pour les plus de 65 ans !


En lançant la campagne de vaccination, vendredi dernier, les responsables de la santé ont particulièrement insisté sur la nécessité de se faire vacciner contre cette grippe dite « classique », et le plus vite possible, même si la grippe pandémique occupe le devant de la scène actuellement.

Rappelons que la grippe saisonnière touche deux à sept millions de personnes en France chaque hiver, entraînant, selon les estimations, un décès pour 1.000 personnes infectées.

Pour éviter cela, l’OMS et la Loi de Santé Publique ont fixé un objectif de 75% de vaccinés pour les groupes à risque (personnes de 65 ans et plus et toutes les personnes souffrant d’une ALD ou d’asthme, …).

Or, on en est loin. En effet, comme le souligne la dernière enquête menée par TNS Healthcare pour le Groupe d’Expertise et d’Information sur la Grippe (GEIG) en février 2009, le taux de couverture vaccinale des groupes à risque est de seulement 53%.

Parmi ces groupes, les personnes de 65 ans et plus constituent la grande majorité des vaccinés avec un taux de couverture de 70%. Ce taux n’évolue cependant guère depuis cinq ans. Au sein de ce groupe, le taux de couverture vaccinale chute à 60% pour la catégorie d’âge 65-69 ans.

L’enquête révèle également la persistance de certaines disparités notamment chez les personnes asthmatiques de moins de 65 ans qui n’ont été que 26% à se faire vacciner (un asthmatique sur quatre au lieu de trois sur quatre) malgré les nouvelles recommandations.
Il en est de même chez les personnes souffrant d’une Affections de Longue Durée où le taux de couverture vaccinale des moins de 65 ans n’atteint que 39%.
Grippe saisonnière : le vaccin est disponible depuis vendredi

Trois questions au Professeur Bruno Lina, virologue et président du Conseil Scientifique du GEIG

Quels sont les vrais risques de la grippe saisonnière sur les individus ?
La grippe saisonnière est un fléau annuel qui est responsable, dans notre pays, d’une surmortalité de 2.500 à 3.000 personnes, et de près de 500.000 personnes à l’échelle de la planète (données InVS et OMS). Les enfants sont plus fréquemment infectés que les adultes ou les seniors. Les très jeunes enfants ont un risque important d’hospitalisation s’ils ont moins de six mois. Les seniors (65 ans et plus) sont aussi davantage sujets à infections dont les formes graves sont responsables d’une surmortalité importante. La vaccination réduit très significativement cette surmortalité. Enfin, chez certains patients qui présentent des maladies de longue durée comme les insuffisants respiratoires, les insuffisants cardiaques, les diabétiques ou les asthmatiques, la grippe a tendance à exacerber leurs symptômes. La vaccination diminue nettement les risques d’hospitalisation.

Le vaccin saisonnier est-il bien toléré ?
La tolérance de ce vaccin est excellente. Les campagnes de vaccination mises en place depuis plus de 40 ans montrent que les vaccins n’induisent que de très rares effets secondaires mineurs et fugaces. En effet, il arrive qu’une douleur soit observée lors de la pression au site d’injection, et parfois un oedème ou une rougeur. Rarement, des effets secondaires généraux sont observés, de type fièvre transitoire ou légère fatigue.

Est-ce que les virus saisonniers et le A (H1N1)v co-circuleront cet hiver ?
Oui, les virus de la grippe saisonnière et le virus pandémique ont circulé ensemble lors des épidémies de l’hémisphère sud, et nous observons actuellement des cas avec les deux types de virus. Cela explique qu’il reste très important de protéger efficacement par la vaccination les groupes à risque pour la grippe saisonnière. Cette menace n’a pas disparu avec le risque pandémique !

Peut-on recevoir les deux vaccins au cours de la même période ? Quel est le calendrier vaccinal recommandé ?

Oui, les deux vaccins peuvent être administrés, mais pas en même temps. Les recommandations qui viennent d’être données sont les suivantes :
1 – il faut faire la vaccination contre la grippe saisonnière le plus rapidement possible, ceci dès le 25 septembre 2009.
2 – la vaccination contre la grippe pandémique se fera dans un deuxième temps, avec des groupes prioritaires différents de ceux de la grippe saisonnière, et il faudra au moins 21 jours de différence entre les deux vaccinations (saisonnière et pandémique). Dès lors, on comprend pourquoi il faut se faire vacciner le plus vite possible contre la grippe saisonnière.

Il s’agit d’un vaccin trivalent constitué des trois souches de virus antigrippaux suivants :
- 1 variant du sous-type A (H1N1) : A/Brisbane/59/2007 -like virus
- 1 variant du sous-type A (H3N2) : A/Brisbane/10/2007 -like virus
- 1 variant du type B : B/Brisbane/60/2008 -like virus


Publié le Lundi 28 Septembre 2009 dans la rubrique Santé | Lu 8636 fois