Sommaire
Senior Actu

Grippe saisonnière : c’est le moment de se faire vacciner

À l’occasion des 23ème Rencontres sur la grippe et sa prévention qui se sont tenues fin novembre à Paris, le Groupe d'Expertise et d'Information sur la Grippe (GEIG)* a réalisé un point sur la grippe et ses conséquences potentiellement graves sur certaines populations fragiles… et notamment pour les personnes âgées. Détails.


Alors que la première vague de froid fait son apparition, le GEIG rappelle que le vaccin reste le seul moyen efficace permettant de prévenir la grippe et que les personnes de 65 ans et plus, les personnes souffrant d’une ALD comme les insuffisants respiratoires, les insuffisants cardiaques, les diabétiques ou les asthmatiques sont invités à se faire vacciner sans tarder contre la grippe saisonnière.

Le vaccin, disponible en pharmacie, est gratuit pour toutes les personnes recevant le bon Cnam jusqu’au 31 janvier 2011.

Chaque année, la grippe saisonnière entraîne une surmortalité chez les personnes âgées et fragilisées

Le retour du froid annonce très souvent l’arrivée de la grippe, car la survie des virus est meilleure lorsque les températures sont basses. Ainsi chaque hiver, la grippe saisonnière touche de 2 à 7 millions de personnes en France et entraîne une surmortalité observée de un cas pour 1.000 infectés, le plus souvent parmi les personnes âgées ou fragilisées. C’est pourquoi, le GEIG appelle les personnes concernées (toutes les personnes de 65 ans et plus, et toutes celles souffrant d’une ALD , d’asthme ou de BPCO ) à se faire vacciner avant que la grippe n’arrive.

Le groupe tient aussi « à rappeler que la connaissance acquise sur ce vaccin, utilisé maintenant depuis plus de quarante ans en France, permet d’affirmer qu'il est aujourd’hui le seul moyen efficace et recommandé pour la prévention de la grippe. Avec plus de 100 millions de vaccinations faites ces douze dernières années en France, il a également fait preuve sur cette durée d’une très bonne tolérance avec de très rares effets secondaires constatés ».

Jusqu’au 31 janvier 2011, le vaccin antigrippal est pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie pour l’ensemble des groupes à risque.

Une population à risque encore sous-vaccinée

L’OMS et la loi de Santé Publique avaient fixé un objectif de couverture vaccinale des groupes à risque de 75% pour 2010. Or, la dernière enquête menée par Kantar Health pour le GEIG en février 2010 montre que le taux de couverture vaccinale des groupes à risque était de seulement 54% (pour 2009/2010).

Ce taux est néanmoins en légère progression chez les 65 ans et plus depuis l’hiver 2006-2007 (+1 point chaque année) pour atteindre 71% l’hiver dernier. La tranche d’âge des 65-69 ans est elle aussi en légère augmentation (+1 point depuis l’hiver dernier) avec un taux de couverture atteignant 61% au cours de l’hiver 2009-2010. Les personnes âgées de 70 à 74 ans sont les plus nombreuses à se faire vacciner, avec un taux de 76% (vs 74% en 2008-2009).

En revanche, la couverture vaccinale demeure toujours trop faible chez toutes les autres catégories de personnes considérées comme à risque : 42% des personnes de moins de 65 ans souffrant d’une ALD ; 68% des moins de 65 ans souffrant de BPCO et seulement 23% pour les asthmatiques.

« Il est pourtant indispensable de se faire vacciner chaque année. Les virus grippaux se caractérisent par leurs fréquentes mutations » rappelle encore le communiqué. Ces virus sont génétiquement instables : ils subissent en permanence des modifications antigéniques qui obligent à ajuster chaque année la composition des vaccins grippaux. C’est pourquoi, chaque hiver, les vaccins contre la grippe sont différents. Par ailleurs, la protection conférée par les vaccins dure au maximum douze mois.

Les principales questions que se posent les Français sur le vaccin 2010/2011 et les réponses du GEIG

Pourquoi le vaccin saisonnier 2010/2011 contient-il une souche A(H1N1) ?

Le vaccin saisonnier est toujours un vaccin trivalent comportant 2 souches A, (A(H1N1) et A (H3N2)) et une souche B. Ces souches sont choisies en fonction des données épidémiologiques collectées par l’OMS, et sont le reflet de l’évolution des virus circulant chez l’homme. Lorsque la composition du vaccin 2010/2011 a été arrêtée, la souche A(H1N1) était une des souches circulantes ; elle a donc naturellement été intégrée dans la composition du vaccin saisonnier 2010/2011.

Les vaccins invendus de 2009 pour la grippe A ont-ils été réincorporés dans les souches de cette année ?
Point important, les vaccins saisonniers 2010-2011 ont tous été fabriqués après la publication de la composition des souches par l’OMS qui a été communiquée en février 2010. En aucun cas la production vaccinale de 2010 de la souche A(H1N1) incorporée dans le vaccin saisonnier trivalent n’est issue des stocks restants du vaccin pandémique produit en 2009.

Si l’on s’est fait vacciner l’hiver dernier contre la grippe A(H1N1), est-ce utile de se refaire vacciner contre la grippe saisonnière cet automne ?

Il est impossible de prévoir aujourd’hui lequel ou lesquels des virus H1N1, H3N2 ou B vont circuler. Il est donc nécessaire de se faire vacciner à nouveau contre tous les virus de la grippe saisonnière. Pour les personnes ayant reçu la vaccination H1N1 l’année dernière, les taux d’anticorps post-vaccinaux ont baissé dans l’organisme ce qui nécessite une re-vaccination (la durée habituelle de protection post-vaccinale maximale est de 12 mois).

Le vaccin saisonnier de cette année est-il sûr ?

C’est le fondement même de la procédure d’autorisation de mise sur le marché (AMM) que de vérifier chaque année la sécurité du vaccin et son efficacité vis-à-vis de l’agent pathogène contre lequel il entraîne une protection. En conséquence, les vaccins dotés d’une AMM, qui sont les seuls utilisés pour la vaccination, ont démontré leur efficacité pour protéger contre une infection potentielle par les virus de la grippe saisonnière. Les données de pharmacovigilance collectées chaque année au cours des campagnes de vaccination montrent que le vaccin saisonnier présente une excellente tolérance.

Composition des vaccins grippaux saisonniers 2010-2011

Le vaccin contre la grippe saisonnière 2010-2011 est conforme aux recommandations de l’OMS pour l’hémisphère nord. Il comporte trois souches :

- A/California/7/2009 (H1N1) like virus : souche apparentée à la souche grippale pandémique A (H1N1) 2009 et différente de celle du vaccin grippal saisonnier 2009-2010

- A/Perth/16/2009 (H3N2) : nouvelle souche par rapport au vaccin de grippe saisonnière 2009-2010 ;

- B/Brisbane/60/2008 : souche inchangée par rapport au vaccin de grippe saisonnière 2009-2010.

Le GEIG rappelle qu’une souche A(H1N1) est présente depuis de nombreuses années dans la composition du vaccin grippal saisonnier.

*Le Groupe d’Expertise et d’Information sur la Grippe est une Association loi 1901, constitué en 1979, dont la vocation a été déterminée par la méconnaissance de l'affection grippale, par les confusions qu'elle suscite et par la nécessité d'informer l'opinion publique sur les dangers et les risques inhérents à la grippe.


Publié le Lundi 6 Décembre 2010 dans la rubrique Santé | Lu 2132 fois