Sommaire
Senior Actu

Grenoble : un potager intergénérationnel dans le jardin du foyer St-Laurent

Le 4 juin prochain sera inauguré à Grenoble (Isère), dans le jardin du foyer St-Laurent, un potager intergénérationnel. Parce que les liens entre jeunes et anciens… se cultivent !


Ce projet de jardin intergénérationnel vise à répondre à la problématique contemporaine sociale (voire sociétale) du « mieux vivre des âges ». Il s’inscrit dans une logique d’intervention partenariale qui dure depuis une dizaine d’années entre la Maison Pour Tous et le Foyer Logement pour Personnes Agées du quartier St Laurent à Grenoble.

Un jardin intergénérationnel : différents enjeux

Le but principal de ce projet vise à renforcer les liens sociaux entre les générations en redonnant vie au jardin du foyer : le potager et les activités qui l’entourent serviront de lieux de rencontres, d’échanges, d’entraides et de transmissions entre les personnes âgées du foyer et les enfants de la maison pour tous. Ainsi, le jardin tentera de répondre au problème d’isolement des personnes âgées en rapprochant les générations, en recréant du lien entre elles et en réduisant les aprioris qu’elles peuvent avoir les une envers les autres.

Un jardin récup’écolo

« Nous avons choisi de donner une dimension écologique à notre jardin. En effet, nous travaillons avec des matériaux de récupération : palettes pour nos bacs de plantation, bidons pour récupérer les eaux pluviales, etc., nous plantons des graines biologiques et nous utilisons des produits et des méthodes écologiques (traitement naturel avec la Protection Biologique Intégrée) » souligne Aurélie Chevrot, coordinatrice de ce projet. Et de préciser que ce potager a « donc également une visée éducative car il sensibilise les acteurs à un « mode de vie alternatif », plus soucieux et respectueux de l’environnement ».

« Nous sommes soutenus financièrement par la municipalité de la Ville de Grenoble, le Conseil Général de l’Isère et par l’Association Française de Culture Hors Sol pour toutes les connaissances pratiques, mais afin de faire connaître notre projet et de voir se multiplier d’autres actions comme la nôtre il est indispensable de communiquer au maximum » conclut Aurélie Chevrot.


Publié le Jeudi 21 Avril 2011 dans la rubrique Intergénération | Lu 3932 fois