Sommaire
Senior Actu

Gradal Individual EyeFit : Carl Zeiss Vision lance son nouveau verre progressif

La société Carl Zeiss Vision, l’un des leaders mondiaux de l’optique et numéro 2 des verres ophtalmiques, annonce le lancement de son tout nouveau verre progressif : le « Zeiss Gradal Individual EyeFit ». Cette nouveauté propose « une individualisation innovante du verre à la fois comportementale et optique pour une vision naturelle à toutes distances »… Explications.


Plus concrètement, ce nouveau verre propose une individualisation comportementale de la zone de vision de près. En effet, en vision rapprochée, il est important de prendre en compte le comportement et les habitudes visuelles du porteur.

« Nous utilisons de plus en plus différemment notre vision de près, à des distances plus importantes qu’auparavant, notamment avec l’usage grandissant de la lecture sur écran (tablettes numériques, presse online), l’utilisation d’internet ou encore des Smartphones » souligne le communiqué de presse. Et d’ajouter : « la zone de vision rapprochée de ce verre va être individualisée en fonction du comportement de vision des porteurs de lunettes, et de leurs habitudes quotidiennes ».

Les comportements sont différents, chaque œil l’est aussi. Le fabriquant de verres, souhaitant proposer aux porteurs de lunettes une vision naturelle à toutes distances, souhaite aller « plus loin ». Selon son communiqué, « la technologie EyeFit permet d’intégrer de nouvelles mesures, encore plus précises. En effet, les avancées technologiques en ophtalmologie de Zeiss et l’expérience du numéro 2 des verres ophtalmiques permettent aujourd’hui de mesurer et d’utiliser des bases de données beaucoup plus précises quant à la longueur de l’œil et donc de mieux calculer la position du centre de rotation de l’œil en fonction de l’amétropie (correction optique), avec une précision au 1000ème (quant auparavant le calcul se faisait au 100ème) ».

Ces nouvelles mesures plus précises du centre de rotation de l’œil sont intégrées au calcul du verre, à l’aide de la nouvelle technologie optimisée C.O.R.E. (Center Of Rotation Evaluation). Le verre est entièrement recalculé, individualisé, proposant ainsi de voir naturellement à toutes distances, en vision de près et en vision intermédiaire, tout en ayant une vision de loin parfaite, exempte d’aberration.

Par ailleurs, grâce au procédé Optima, ces nouveaux verres bénéficient des dernières technologies en matière d’amincissement, pour un confort d’utilisation et une esthétique optimale.

Une nouveauté qui vise à répondre à l’évolution des besoins de la population des plus de 40 ans… En effet, le nombre de presbytes est en constante augmentation en France. Un consommateur sur trois fait déjà partie des plus de 50 ans, et en 2050, c’est un consommateur sur deux qui sera concerné.

La presbytie en quelques mots...

Rappelons que la presbytie n'est pas une maladie mais un processus de vieillissement normal de l'œil. Il se traduit par un trouble de la vision qui rend difficile la focalisation pour lire ou effectuer un travail de près. En effet, en vieillissant, le cristallin de l’œil diminue l'effet de contraction et de relâchement des deux muscles impliqués dans l'accommodation.

Aussi, quand la presbytie débute, elle se manifeste par une baisse de vision pour la lecture des petites lettres et quand la lumière est insuffisante, le lecteur doit prendre du recul pour faire le point. Le sujet est d’abord obligé d’allonger les bras pour lire, de chercher un meilleur éclairage, puis de porter en permanence des lunettes.

Ce phénomène touche généralement les personnes de plus de 40 ans, progresse jusqu'à 60 ans puis se stabilise. On estime à environ vingt millions le nombre de presbytes en France tandis que 700 000 nouveaux cas sont recensés tous les ans.

Les verres progressifs, une réponse technologique efficace

Les personnes atteintes de presbytie ont besoin de lunettes pour une bonne vision de près et de loin. Exit les verres à double foyer avec une démarcation franche entre la partie haute et la partie basse : les verres progressifs offrent la prouesse d’intégrer trois champs de vision sur une seule surface (vision de près, intermédiaire et de loin).

Les verres progressifs s’inspirent du fonctionnement naturel de l’œil et possèdent une puissance correctrice variable de la partie haute à la partie basse de chaque verre. La géométrie d’un verre progressif est conçue de manière à augmenter la correction graduellement vers le bas sans arête visible. Ces verres corrigent la presbytie et permettent de voir net à toute distance en corrigeant également un autre défaut visuel, comme la myopie, l'hypermétropie ou l'astigmatisme.


Publié le Jeudi 30 Septembre 2010 dans la rubrique Consommation | Lu 5045 fois