Sommaire
Senior Actu

Freya Najade : quand une jeune artiste espagnole tire le portrait de seniors américains

« If you are lucky do get old » est une série de portraits photos de seniors américains -parfois décalés- réalisée par une jeune artiste espagnole, Freya Najade. L’idée : saisir dans ces clichés, les instants de vie qui ont transformé ces anciens. Qui ont fait ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. Un travail intéressant qui permet, au-delà de l’œuvre, de mettre l’accent sur l’intérêt des relations intergénérationnelles.


« La photographie est le seul moyen que j’ai trouvé pour exprimer et communiquer les expériences que je vis. Mes sentiments ou encore, les choses qui me paraissent importantes à transmettre » souligne l’artiste qui a suivi des cours de photojournalisme parce qu’elle préférait utiliser les photos à la place des mots. « Clairement il faut être un bon observateur pour devenir photographe » ajoute-elle.

« Ce travail m’a passionné. Devenir vieux est probablement très différent de ce que nous imaginons en étant jeune. Nous pensons qu’une fois que notre corps est tout ridé, nous n’allons plus jamais être la même personne… C’est faux. Cette idée prouve simplement que nous n’avons pas suffisamment de relation avec les personnes âgées » explique Freya Najade.

Donald, 77 ans, crédit photo Freya Najade
« Pourtant, poursuit-elle, en discutant avec nos aînés, nous comprenons que fondamentalement nous ne changeons pas. C’est uniquement notre enveloppe charnelle qui évolue et se transforme ».

« Il existe de millions de choses que nous pourrions apprendre au contact des anciens. Tout simplement parce qu’ils ont de nombreuses années d’expérience de plus que nous. Sincèrement, je trouve que ce serait formidable s’il existait plus d’échanges entre les générations ».

« Pour ma part, au fil des nombreuses conversations que j’ai eu avec ces personnes, dans le but de mettre en place ce projet, j’ai compris qu’il était possible de changer et d’évoluer tout au long de notre vie. Et surtout qu’il ne faut pas craindre de devenir vieux ».

« Je ne sais pas si c’est « la » chose la plus importante, mais en tout cas, dans toutes les histoires que j’ai entendues, l’amour est toujours revenu comme étant une des choses les plus importantes de notre existence. Un élément, un rôle, un moteur qui a joué un rôle fondamental dans ces vies » conclut la jeune artiste.

Consulter le site Internet de Freya Najade


Publié le Vendredi 24 Juin 2011 dans la rubrique Culture | Lu 2143 fois