Sommaire
Senior Actu

France : l’automédication progresse de 1.9% en 2011…

Selon un communiqué de l’Afipa*, avec une progression des ventes 1,9%, l’automédication est, cette année encore, un des rares marchés de la pharmacie qui se développe dans un contexte morose pour les officines… Ce dynamisme s’explique par les innovations, les délistages de molécules, les investissements des laboratoires et le développement du libre-accès dans 16.000 officines. Enfin, les prix des médicaments d’automédication sont à la baisse depuis janvier 2008… Les trois médicaments les plus consommés sont dans l’ordre l’Oscillococcinum, le Doliprane et le Magnevie B6.


Le 10ème baromètre de l’automédication 2011 réalisé pour l’Afipa par Celtipharm, auprès du panel Xpr-SO** montre que les médicaments vendus sans ordonnance affichent en 2011 une progression de 1,9% des ventes en valeur, représentant un marché de 2,1 milliards d’euros.

Comme le souligne donc le communiqué de l’Afipa, « l’automédication est donc un des rares marchés à tirer son épingle du jeu dans un marché du médicament en léger recul (-1,1%). En 2011, le chiffre d’affaires total des officines aura lui baissé pour la seconde année consécutive (mois 0,7%), essentiellement à cause de la baisse des ventes de médicaments de prescription.

« Le dynamisme de ce marché s’explique par l’impact du conseil des pharmaciens auprès des patients consommateurs, la progression de la communication des laboratoires et des marques, les délistages de molécules réalisés en 2010, les innovations galéniques et la croissance du libre-accès en 2011 » indique à ce sujet Pascal Brossard, président de l’Afipa.

« La progression de l’automédication témoigne de sa bonne image auprès des Français : 68% des 18 à 64 ans assurent la pratiquer en 2011 et 82% ont confiance dans les médicaments vendus sans ordonnance » ajoute de son côtéAntoine Bon, Vice-Président de l’Afipa.

Le TOP 10 des contributions à la croissance de l’OTC en 2011

1. Oscillococcinum (Boiron Dolisos)
2. Doliprane (Sanofi)
3. Magnevie B6 (Sanofi)
4. Voltarène® (Novartis Santé Familiale)
5. Mag 2 (Cooper)
6. Mopralpro
7. Humex et Berocca
9. Lysopaïne
10. Nurofen

Quatre marchés dynamiques

Les résultats du 10ème baromètre de l’automédication 2011 révèlent que la progression de ce marché est imputable à la forte croissance de quatre secteurs :

- Le marché de l’antalgie, second marché de l’automédication (386 millions d’euros, +6.4%), est le plus gros contributeur de croissance en 2011. Les médicaments apportant la plus forte croissance sont : Doliprane, Nurofen, Dafalgan et Voltarène.

- Le marché des vitamines et des suppléments minéraux (119 millions d’euros, +15.9%) fait un bond. Le déremboursement des Magnésium, le 27 juillet 2010, a contribué à l’envolée de ce marché en 2011. Les marques affichant la plus forte croissance sont : Berocca, Magnevie B6 et Mag 2.

- Le marché des voies respiratoires est le premier marché de l’automédication avec un chiffre d’affaires en 2011
de 515 millions d’euros (+1,5%) malgré l’absence d’épidémie de grippe en 2011. Les meilleures progressions sont : Oscillococcinum, Coquelusedal et Pectosan. Quant aux médicaments pour les maux de gorge, la Lysopaïne progresse de 18%.

- Le marché des substituts nicotiniques (81 millions d’euros, +9.6%). Développement des dispositifs transdermiques en grand format, augmentation significative du prix du tabac en octobre 2011…, ce marché bénéficie de cette dynamique à l’instar de Nicotinell® et de Nicopass.

Des prix en baisse depuis quatre ans

Toujours selon ce baromètre 2011, le prix des médicaments d’automédication diminue depuis quatre ans : -3,6% pour les produits d’automédication à prix libre et -10% pour les 433 produits disponibles en libre-accès. A titre d’exemple, le panier classique d’un patient désirant soigner un rhume (avec une préparation nasale antiseptique et un décongestionnant à usage systémique) est passé en trois ans de 10,98 euros à 10,47 euros, soit une baisse de 50 centimes d’euros pour un traitement complet.

En 2011, le prix moyen d’un médicament d’automédication est de 4,36 euros. « La baisse des prix de l’automédication figurait parmi les engagements de l’Afipa auprès des autorités de santé en 2008, nous poursuivons comme prévu notre action dans ce domaine avec l’aide des pharmaciens » souligne Pascal Brossard.

Le libre-accès en progression

15.940 officines, soit 71%, ont aujourd’hui mis en place un espace libre-accès dynamisant leurs ventes. En effet, une pharmacie qui a mis en place un espace libre-accès développe en moyenne son chiffre d’affaires de produits en libre-accès de +5% et son chiffre d’affaires de produits d’automédication de +3%.

A noter que 44% des pharmacies ayant développé un espace libre-accès ont totalement revu leur configuration pour en optimiser la disposition et que 60% des Français ont eu recours au libre-accès en 2011 contre 31% en 20104. Enfin, 60% apprécient de choisir seuls leurs médicaments tout en prenant conseil auprès du pharmacien.

*L’AFIPA est un acteur de Santé Publique ; il s'agit de l’association professionnelle qui représente les industriels du médicament d’automédication
**panel de 3 004 pharmacies représentatives du parc officinal français


Publié le Vendredi 3 Février 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1973 fois