Sommaire
Senior Actu

France Alzheimer : inquiet du déremboursement des médicaments anti-Alzheimer

L’union France Alzheimer et maladies apparentées a pris connaissance cette semaine de l’avis préconisé par la Commission de la transparence de la Haute Autorité de la Santé (HAS) concernant le déremboursement total des médicaments anti-Alzheimer. L’association avait cependant, dès juin 2016, signalé le risque d’une telle décision.


France Alzheimer : inquiet du déremboursement des médicaments anti-Alzheimer
France Alzheimer et maladies apparentées qui n’a malheureusement pas été auditionnée par cette commission, en charge de l’évaluation des médicaments au sein de la Haute autorité de santé, s’inquiète de l’avis rendu sur le service médical rendu (SMR) considéré comme insuffisant pour les quatre médicaments suivants : Aricept, Reminyl, Exelon et Ebixa. Ce passage d’un SMR de mineur à insuffisant signifie tout simplement leur déremboursement total !
 
Mis sur le marché depuis plus d’une vingtaine années, les contre-indications et les précautions d'usage de ces médicaments sont bien connues des spécialistes qui évaluent au cas par cas de la pertinence de leur prescription.
 
Ces traitements symptomatiques participent à une prise en soin des personnes malades qui comprend un volet médical et un volet médicosocial. Leur déremboursement total envoie un signal négatif et dangereux à toutes les personnes malades qui bénéficient de ces traitements et à toutes celles qui sont engagées dans une démarche de diagnostic.
 
« Nous osons espérer que ce n’est pas le déremboursement de ces quatre médicaments dont bénéficient entre 30.000 et 40.000 personnes malades qui vont permettre de rétablir les comptes de la sécurité sociale ! Nous rappelons que ces quatre médicaments, les seuls médicaments spécifiques à la maladie d’Alzheimer, sont génériqués et que la France serait le seul pays européen à les dérembourser » indique l’association dans son communiqué.
 
Et de conclure : « Enfin nous attendons la publication officielle du rapport qui devrait intervenir dans les prochains jours pour discuter et mettre en perspective ces conclusions inquiétantes. L’union France Alzheimer et maladies apparentées a d’ores et déjà sollicité un rendez-vous auprès de Marisol Touraine, ministre de la Santé et des Affaires sociales ».  


Publié le Vendredi 21 Octobre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1301 fois