Sommaire
Senior Actu

Fondation de France et Le temps pour toiT

De toutes les générations, celle des 75 ans et plus est la plus touchée par la solitude. Selon un récent sondage de la Fondation de France, une personne âgée sur quatre en France vit seule… Afin de lutter contre cet isolement, la fondation soutient différents projets dans tout l’Hexagone. Parmi eux, Le temps pour toiT, qui travaille sur l’habitat partagé entre jeunes et seniors et pour un souffle de vie et d’activités en milieu rural.


Fondation de France et Le temps pour toiT
Si la campagne attire par sa qualité de vie, elle est aussi synonyme de transports rares et chers, de difficulté d’accès aux soins et de manque de logements, notamment pour les jeunes et pour les personnes âgés aux revenus peu élevés. L’habitat partagé, une solution proposée par l’association Le Temps pour Toit, peut être dans ce cas une alternative intéressante.
 
Plus concrètement, il s’agit de mettre en relation des propriétaires âgés, seuls la plupart du temps, avec des jeunes en quête de logement bon marché. Un mode de vie courant dans les villes étudiantes comme Nantes et Angers mais qui a du mal à s’implanter dans les zones rurales. Alors que les besoins sont réels, ils ne sont pas identiques et les freins culturels sont plus importants : mieux faire connaître le dispositif et rassurer les participants permettrait de réduire le sentiment de méfiance.
 
L’association a d’abord mené une expérience et des entretiens dans deux territoires ruraux de Loire Atlantique : le Pays de Grand Lieu Machecoul et Logne, et la communauté de communes d’Erdre et Gesvres. Les conclusions ont été très instructives :

- Les potentiels hébergés sont des personnes en formation, insertion ou mobilité professionnelle (apprentis parfois mineurs, stagiaires, adultes en changement de vie). Il faut donc cibler les entreprises, organismes de formation, pôle emploi, association pour l’habitat des jeunes, etc. pour faire remonter les besoins.

- L’implication des relais locaux est incontournable afin que des hébergeurs adoptent l’idée : mairies, associations, centres d’action sociale, centres d’information local et de coordination (Clic), aides à domicile, médecins.
 
A partir de ces constats, Le Temps pour ToiT a créé un réseau-relais dans six nouvelles zones couvrant plus largement le département. La campagne de sensibilisation et de communication y prend la forme de rencontres, formations, articles presse, présence lors de manifestations locales, site internet, etc. Pour mener à bien ces démarches, il est prévu de pérenniser un poste de chargé de mission au sein de l’association.
 
La Fondation de France a participé à la prise en charge de la rémunération du personnel, outils de communication et frais de déplacement. Au-delà de son aspect solidaire, ce projet renforce l’attractivité des territoires en terme d’emploi car il permet à des jeunes ou moins jeunes de se loger et ainsi d’accéder à des formations ou emplois éloignés des centres urbains. La fédération des Maisons familiales rurales de Vendée est ainsi devenue partenaire pour ses stagiaires qui sont amenés à faire des stages loin de leur domicile. En 2014, près de 800 duos hébergeur/hébergé se sont formés, un chiffre en croissance grâce à l’embauche de deux personnes.

​Réapprendre les bienfaits de la vie collective

Vivre en collectivité est une alternative de plus en plus plébiscitée par les personnes seules, notamment les personnes âgées. 84 % des Français jugent cela efficace et 77 % souhaiteraient en bénéficier. Parmi les actions de ce type soutenues par la Fondation de France :

- l’habitat intergénérationnel permet aux personnes âgées disposant d’espace chez elles d’accueillir un étudiant qui ne dispose pas de logement en échange de services (faire la cuisine, être présent à certaines heures, etc.) ;

- de nouvelles formes d’habitat coopératif avec des espaces collectifs (buanderie, pièce à vivre, etc.) sont une bonne solution pour des petits groupes de seniors (55 à 80 ans) qui ont décidé de prendre ensemble leur destin en main pour éviter les maisons de retraite. Des familles ou des personnes seules choisissent aussi de faire construire ensemble leur habitat pour réduire les coûts et partager des espaces communs.


Publié le Jeudi 30 Juillet 2015 dans la rubrique Habitat | Lu 2238 fois