Sommaire
Senior Actu

Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité : en marche vers une filière gérontologique dans le Douaisis

La présentation des voeux, le 27 janvier 2012 à l’Hôtel de Ville de Douai (Nord), sera l’occasion pour la Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité de présenter son nouveau projet (filière gérontologique) pour ses établissements et services du Douaisis, baptisé CAP Synergie. Explications.


Le projet CAP Synergie

Afin de proposer aux personnes fragilisées par le vieillissement, la maladie ou le handicap une prise en charge adaptée et évolutive, la Fondation Caisses d’Épargne pour la solidarité dispose dans la région de Douai d’un réseau important d’établissements et services parmi lesquels un centre local d’information et de coordination gérontologique, un service d’aide à domicile, des établissements pour personnes âgées dépendantes ou autonomes.

L’objectif du projet CAP Synergie (Continuité de l’accompagnement, Adaptabilité de l’offre et Proximité des services) est d’organiser en filière tous ces établissements et services, de travailler à développer des dispositifs d’accompagnement complémentaires comme l’aide aux aidants, l’hébergement temporaire ou l’accueil séquentiel, et de mettre en oeuvre une politique de formation continue des personnels.

Évolution du service d’aide à domicile

Depuis plus de quarante ans, le service d’aide à domicile se développe sur l’ensemble de l’arrondissement du Douaisis et des communes environnantes, pour permettre aux personnes fragilisées par l’âge ou la maladie de rester le plus longtemps possible chez elles. Dans le cadre du projet CAP Synergie, le service se spécialise dans l’accompagnement de personnes souffrant de pathologies et de handicaps complexes (maladie d’Alzheimer, handicaps moteurs ou intellectuels).

La transformation des foyers logements en résidences hôtelières

Les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Autonomes (EHPA), anciennement appelés « foyers logements » se sont transformés en Résidences Hôtelières, agencées comme de véritables lieux de villégiature. Privilégiant le lien social et les animations, ce concept permet aux personnes souffrant d’isolement de se sentir « chez elles », dans un environnement sécurisé avec une présence de jour comme de nuit, et un accès à des services multiples (restauration, coiffure, etc.).

Spécialisation des EHPAD

La Fondation dispose aujourd’hui sur le secteur de Douai de neuf Établissements pour Personnes Âgées Dépendantes et entend déployer des domaines d’excellence par site, en fonction des pathologies rencontrées. Le projet se traduira sur le terrain notamment à travers :

- le développement de compétences spécifiques des personnels dans chaque résidence, telles que l’accompagnement au quotidien des personnes souffrant de diabète à Montigny-en-Ostrevent ou ayant subi
des accidents vasculaires cérébraux à Écaillon ;

- la création de douze places pour personnes handicapées vieillissantes organisées autour d’un espace de vie
adapté à leurs attentes dans la maison de retraite d’Hasnon ;

- la prise en charge globale de la maladie d’Alzheimer et des troubles apparentés, notamment au sein des résidences médicalisées de Lambres-lez-Douai, Sin-le-Noble, Beuvry-la-Forêt et Corbehem où des unités de vie spécialisées ou des pôles d’activités et de soins adaptés (PASA) permettent la stimulation des capacités cognitives dans un environnement sécurisant. Parallèlement, à l’instar de la résidence Le Nouvel Horizon à Dorignies, plusieurs établissements ont opté pour une prise en charge non médicamenteuse des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, en créant des jardins thérapeutiques, en soutenant la présence animale en EHPAD, en pratiquant la musicothérapie, en organisant des ateliers « bien-être »…

L’aide aux aidants

La Fondation poursuivra et développera son soutien aux aidants familiaux qui accompagnent au quotidien leurs proches en perte d’autonomie, en leur proposant des moments de répit. Une « Halte Animation » continuera ainsi d’être organisée en partenariat avec France Alzheimer au sein de la résidence hôtelière La Sérénité à Aniche : une fois par semaine, le mercredi après-midi, aidants et aidés pourront se retrouver pour échanger et participer à différents ateliers. Est également poursuivi le dispositif « d’aide aux aidants » au sein de la résidence hôtelière La Fonderie, à Douai : chaque jeudi après-midi, des sorties, des activités manuelles ou sportives, des jeux, des séances d’information sont organisés pour permettre aux aidants dits « naturels » de rompre avec un quotidien épuisant tandis qu’une auxiliaire de vie sociale prend le relais, à domicile, auprès de la personne aidée.

Une campagne de travaux de réhabilitation, d’extension et de création de nouveaux établissements

Depuis 2010, les établissements pour personnes âgées ont fait l’objet d’une campagne ambitieuse de travaux de réhabilitation et d’extension avec, sur chaque site, la création d’espaces de vie à taille humaine, adaptables et conviviaux. En 2012, débuteront à Lambres-lez-Douai et Saméon, des travaux de reconstruction et d’extension de 25 places supplémentaires sur des sites adjacents à ceux occupés actuellement. La résidence Pierre Wautriche à Sin-le-Noble sera l’objet à partir de 2013 d’une reconstruction complète. Enfin, deux nouveaux établissements viendront compléter la filière au cours des deux prochaines années : un nouvel établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) à Sallaumines dont la construction a débuté en 2011 et une maison d’accueil spécialisée (MAS) dédiée aux personnes cérébro-lésées ou souffrant d’un traumatisme crânien, actuellement en cours de construction en partenariat avec le CHRU de Lille à Loos.


Publié le Jeudi 26 Janvier 2012 dans la rubrique Social | Lu 1493 fois