Sommaire
Senior Actu

Fipavie Premium Evolution 2 : une nouvelle offre d’épargne contre le risque dépendance

Dans un monde qui vieillit et où la dépendance survient généralement vers 85 ans, Stellium distribue un tout nouveau contrat d’assurance-vie baptisé Premium Evolution 2, doté d’une option « revenus à vie ».


Fipavie Premium Evolution 2 : une nouvelle offre d’épargne contre le risque dépendance
Revenus à vie

Plus concrètement, les souscripteurs de ce contrat pourront choisir de bénéficier d’une rente viagère à l’issue du cycle de vie dudit contrat, sans pour autant renoncer aux avantages traditionnels de l’assurance-vie : souplesse, liberté totale dans le choix de l’allocation d’actifs, possibilité de faire des versements complémentaires et des retraits, d’anticiper ou de retarder les rachats partiels programmés, fiscalité attractive…
 
Trois phases : épargne, retraits partiels programmés, rente viagère

La garantie « revenus à vie », qui peut être souscrite entre 18 et 67 ans, et suivant deux taux (4 ou 5%) se veut « parfaitement transparente ». Elle s’articule en trois phases distinctes : la phase d’épargne, la phase de retraits partiels programmés et la phase de rente viagère.
 
Pour mieux comprendre, prenons un exemple concret : à 45 ans, un client choisit ce contrat avec l’option « Revenus à vie » à un taux de garantie de 5% pour un montant de frais annuels de 1,25%. A la fin de la phase d’épargne, à ses 65 ans, il bénéficiera de la phase de rachats partiels pendant vingt  ans. Une fois le capital épuisé, il percevra, à 85 ans, une rente viagère correspondant au dernier montant de rachat partiel programmé.
 
L’option « Revenus à vie » peut également s’associer à une phase de rachats partiels s’enclenchant  dès la mise en place de la garantie, lors de la vente d’un fonds de commerce au moment du départ à la retraite, par exemple. De même, si l’investisseur souhaite se constituer une épargne en vue principale de la transmettre, il pourra bénéficier d’une rente viagère avec le taux garanti de 4 ou 5% dès 85 ans sans toucher au capital investi. Cette rente complètera ainsi une retraite rendue insuffisante pour faire face à des problèmes de dépendance.


Publié le Jeudi 21 Août 2014 dans la rubrique Finances | Lu 1325 fois