Société

Fin de vie : les personnes âgées sont les plus nombreuses… Tribune libre de l’AD-PA


Dans le débat qui s’ouvre sur le sujet, l’AD-PA* tient à rappeler que 80% des décès ont lieu après 70 ans. La question de la fin de vie concerne donc pour l’essentiel des personnes âgées ; la fin de vie et la vie vers la fin doivent donc être accompagnées dignement à tout âge et l’attention consacrée par la société à l’accompagnement doit être la même à 90–70–50 ou 30 ans.


Or, l’immense majorité des personnes âgées n’a pas accès aux soins palliatifs et beaucoup d’entre elles décèdent isolées du fait du nombre insuffisant de structures ou de professionnels les accompagnant à domicile ou en établissement.

L’AD-PA demande donc au président de la République et à Didier Sicard que des professionnels de l’aide aux personnes âgées soient membres du groupe de réflexion qui va se mettre en place.

La présence de Michèle Delaunay aux côtés du président Hollande à Rueil Malmaison montre que cette préoccupation existe chez le président et l’AD-PA attend qu’elle se prolonge dans les réflexions qui seront menées.

L’AD-PA rappelle enfin qu’à travers ces débats se pose toute la question de la relation de chacun d’entre nous à la vulnérabilité, la fragilité, le vieillissement, l’autonomie, la limite donc au sens de la vie.

*L’AD-PA regroupe au plan national les directeurs de services à domicile et d’établissements pour personnes âgées

Lu 1217 fois
Publié le Jeudi 19 Juillet 2012




Vos commentaires