Sommaire
Senior Actu

Femmes au volant : les seniors sont les plus respectueuses des limitations de vitesse

Avec ce nouveau sondage, AXA Prévention s’est penché sur le comportement des conductrices... Prescriptrices de bons réflexes, leur attitude diffère de celle des hommes : elles sont particulièrement concernées par les risques liés à l’alcool, la vitesse ou la fatigue… Mais attention, au volant les Françaises sont loin d’être parfaites et commettent de nombreuses infractions.


D’une manière générale, les Françaises sont très concernées par les dangers liés à l’alcool au volant…
 
Conduire après avoir bu plus de deux verres d’alcool, est jugé dangereux par 80% des femmes interrogées (une opinion partagée par 74% des hommes).
 
Dans les faits, la différence hommes/femmes est très marquée : 18% des conductrices prennent le volant après avoir bu plus de 2 verres de boisson alcoolisée (34% des hommes prennent ce risque). Seules 2% des conductrices prennent le volant après avoir bu 4 ou 5 verres d’alcool (ce que font 7% des hommes).
 
D’ailleurs, la sensibilisation aux effets de l’alcool sur la conduite s’impose comme le domaine de prévention routière qu’elles jugent prioritaire : 52% de femmes émettent cette opinion (42% d’hommes).
 
Les femmes sont aussi plus sensibilisées aux effets de la fatigue… Elles sont 43% à reconnaître prendre le volant ou continuer de conduire alors qu’elles se sentent fatiguées (51% des hommes prennent ce risque). Conduire pendant 4 ou 5 heures d’affilée constitue un danger que prennent 27% des femmes (et 42% des hommes). De même, si 49% des femmes déclarent conduire de nuit, entre 22 heures et 5 heures du matin, pour un long trajet, c’est beaucoup moins que les hommes qui sont 64% à reconnaître cette pratique.
 
En ville ou sur route, les femmes sont plus respectueuses des limitations de vitesse : 42% des conductrices roulent à 65 km/h en ville, c’est le cas pour 49% des hommes. Mais les plus respectueuses des limitations de vitesse sont les femmes seniors (de 50 à 64 ans), puisque seules 29% d’entre elles roulent trop vite. A l’inverse, les femmes de 25 à 34 ans sont nombreuses à ne pas respecter les limitations de vitesse : elles sont 58% à rouler à plus de 65 km/h. C’est autant que les hommes de la même catégorie d’âge qui sont 60% à le faire.
 
La différence est tout aussi marquée sur autoroute : seules 15% des conductrices roulent à 160-170 km/h, une infraction pratiquée par 23% des hommes.
 
Du côté des femmes, les conductrices âgées de plus de 65 ans sont les plus respectueuses, avec seulement 4% d’infractionnistes. Le sentiment d’insécurité sur les routes est plus élevé chez les femmes, et ce quel que soit leur âge. En effet, 41% des conductrices déclarent s’y sentir en insécurité. Ce sentiment est partagé par seulement 28% des hommes.
 
Enfin, les femmes sont prescriptrices de bons comportements : si la très grande majorité des conducteurs se reconnaît un rôle de prescription vis-à-vis de son entourage, la tendance est plutôt féminine (88% de femmes – 82% d’hommes). D’ailleurs, 50% des femmes (et 44% des hommes) déclarent encourager leurs proches, que ce soit par leur propre exemple ou lors de discussions, à éviter de prendre des risques sur la route.
 
Les Françaises ont une perception des comportements dangereux assez proche de celle des hommes, excepté sur les risques majeurs liés à l’alcool, la vitesse ou la fatigue, laissant apparaître qu’elles respectent davantage le code de la route.
 
*Enquête réalisée par téléphone du 21 janvier au 2 février 2013 auprès d’un échantillon national représentatif de 1065 personnes.


Publié le Mardi 8 Octobre 2013 dans la rubrique Transports | Lu 648 fois