Accueil
La Newsletter ▼
Facebook
Twitter
Rss
 
Consommation

Faire appel à un serrurier en urgence : les bons réflexes


Il arrive parfois que l'on se retrouve malencontreusement coincé à l'extérieur de son appartement ou de sa maison. Porte qui claque sous l'effet d'un coup de vent, oubli ou perte de son trousseau de clé en partant faire des courses, sont autant de désagréments auxquels tout un chacun a été (ou sera) un jour exposé. Dès lors, comment faire en pareil cas ?


Ouvrir une porte « en urgence » nécessite souvent de faire appel à un serrurier qui soit disponible dans les meilleurs délais, quelque soit l'heure de la journée à laquelle cette déconvenue nous arrive. Mais entre arnaques, absence de rigueur et facturation exagérée, nombreuses sont les déconvenues que vous pouvez rencontrer en faisant appel à un serrurier si celui-ci n'est pas digne de confiance. Dès lors, comment déterminer si le serrurier auquel vous faites appel est une professionnel digne de confiance ?

Les tarifs des serruriers n’étant pas fixes, nombreux sont ceux qui en profitent en effet pour surévaluer leurs prestations en fonction de l’estimation qu’ils se font de l’urgence de l'intervention (personne seule ou âgée, intervention de nuit ou pendant un week-end, etc.). Le coût facturé par un serrurier peut ainsi facilement varier du simple au double, indépendamment de la facturation du remplacement de la serrure elle-même, le cas échéant. Ainsi, il n'est pas rare d'un serrurier indélicat propose le changement intégral d'une serrure pour un simple claquement de porte, alors qu’elle n’est en rien défectueuse : dans un pareil cas, il est impératif de refuser la prestation proposée par le serrurier et de faire appel à un autre professionnel. A défaut, ce simple changement de serrure injustifié risque fort d’augmenter la facture de plusieurs centaines d’euros. Attention donc aux arnaques !

Pour trouver un serrurier qualifié et digne de confiance, mieux vaut donc se référer aux sources d'information les plus sûres, comme le commissariat ou la gendarmerie la plus proche. Ces deux représentants de l'Etat sont en effet en mesure de vous indiquer les serruriers situés à proximité de votre domicile et dont la réputation n'est plus à faire. Par ailleurs, en étant contacté sur recommandation des forces de l'Ordre, il y a fort à parier que les serruriers en question n'oseront pas intervenir en dehors des tarifs normaux.

Autre conseil judicieux : il est indispensable de demander au serrurier que vous contactez de vous remettre un devis préalablement à toute intervention. Sachez qu'il s'agit là d'une obligation légale, dès lors que le tarif global d'intervention dépasse 150€. En cas de refus, le serrurier s'expose purement et simplement à des amendes, plus ou moins importantes en fonction de la nature de de l'ampleur de l'abus. En cas de litige, n'hésitez pas à faire appel ou à porter plainte auprès de la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes).

Lu 311 fois
Publié le Lundi 17 Septembre 2012


Réagissez




Suivez-nous sur Facebook

Découvrez les 10 articles les plus :

Newsletter : restez informés par email