Sommaire
Senior Actu

Extincyl : un complément qui renforce les défenses anti-inflammatoires

Le laboratoire Therascience vient de développer un nouveau complément alimentaire qui vise à renforcer nos défenses anti-inflammatoires. Un produit recommandé pour les troubles musculosqueltiques. L’avis d’Anne-Marie Roussel, professeur de Biochimie à l’Université de Grenoble.


Extincyl
De nos jours, de plus en plus de consommateurs soucieux de leur santé, se tournent vers les compléments alimentaires pour pallier certaines de leurs déficiences. Cette consommation est d’ailleurs en constante augmentation : 37% des Français utilisaient des compléments alimentaires en 2008 contre 49,6 % en 2010 (source : Synadiet).
 
Cependant, les consommateurs ne sont pas forcément prêts à avaler n’importe quoi (ils sont d’ailleurs de plus en plus vigilants en matière de compléments alimentaires) ! Biens informés et critiques, ils recherchent désormais des ingrédients de qualité à l’efficacité prouvée et traquent sur les étiquettes les excipients et autres composants potentiellement délétères pour la santé.
 
Pour ceux qui sont favorables aux alicaments, voici un nouveau produit qui vient d’arriver sur le marché. Son nom ? Extincyl, du laboratoire Therascience, un complément recommandé pour les troubles musculosqueletiques et tendineux qui agit naturellement sur l’inflammation grâce à une nouvelle forme inédite de curcumine brevetée hautement assimilable, de composés bioactifs naturels, gingembre, rutine et enfin de micronutriments antioxydants : sélénium, zinc, vitamine C, D3 naturelle, vitamine E naturelle.
 
Comme le souligne Anne-Marie Roussel « de nombreuses recherches scientifiques ont démontré les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires de la curcumine. Hors, sa faible biodisponibilité et son insolubilité dans l'eau obligeaient jusqu’à présent à des prescriptions journalières très importantes et difficiles à satisfaire ». Et de poursuivre : « ce complément alimentaire est formulé pour la première fois en France avec une curcumine micellaire dont le procédé d’extraction est breveté. Son absorption, notamment par l’intestin, est considérablement plus élevée sous cette forme micellaire à des doses plus faibles mais tout aussi efficaces ».
 
« L’extrait de gingembre, reconnu pour ses effets bénéfiques dans le traitement des pathologies inflammatoires articulaires, a l’avantage également de faciliter l’absorption de la curcumine. La rutine et les micronutriments complètent cette synergie d’actions et protègent les chondrocytes. L’intensité des douleurs diminue et la mobilité est visiblement améliorée » conclut la scientifique.


Publié le Vendredi 8 Avril 2016 dans la rubrique Bien-être | Lu 2213 fois