Sommaire
Senior Actu

Exosuit : une combinaison pour retrouver la mobilité après un AVC

Le prestigieux horloger suisse Rolex vient de remettre ses Prix à l’Esprit d’Entreprise 2016 à Los Angeles. Cette récompense aide des personnes décidées à relever les grands défis de l’humanité par des projets novateurs. Parmi les lauréats de 2016, l’Irlandais Conor Walsh, 35 ans, un ingénieur qui développe un exosquelette qui à terme, permettra aux personnes atteintes d’AVC de remarcher.


Rappelons que l’AVC représente la première cause de handicap moteur de l’adulte, la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer et la troisième cause de mortalité en France... Face à un AVC, on a 4H30 pour agir. De fait, chaque minute compte dès le premier symptôme ; le pronostic d’une personne souffrant d’AVC dépend de la rapidité de sa prise en charge.
 
Plus on va vite dans la prise en charge d’une personne faisant un AVC, moins le cerveau est abîmé. Les séquelles les plus fréquentes après un AVC (ou attaque cérébrale) sont les troubles de l’équilibre et les troubles de la mémoire, puis les paralysies ou parésie d’un ou plusieurs membres, les troubles du langage et les problèmes de vision.
 
C’est donc pour ces malades que Conor Walsh travaille à la mise au point de cet exosquelette. Cet ingénieur en génie biomédical de l’Université de Harvard aux Etats-Unis, développe actuellement une combinaison robotique visant à venir en aide aux personnes victimes d’AVC. L’idée ? Leur permettre de retrouver leur mobilité ! Portée sous les habits, cet exosquelette souple leur permet notamment de marcher sans assistance.
 
Dans la pratique, l’« exosuit » analyse les mouvements du patient tout en accompagnant le travail des tendons, des muscles et des articulations ce qui favorise, in fine, la récupération progressive des fonctions motrices du patient. Ce produit d’avant-garde devrait être opérationnel d’ici trois, une fois les essais cliniques terminés et les autorisations nécessaires obtenues.
 
Quand on pense nouvelles technologies, on pense souvent Internet, domotique, robots, etc. Mais on évoque rarement les exosquelettes… Rappelons que ces aides ou extensions du corps humains (pour un homme bionique) permettront demain, d’être plus forts et plus vaillants. Naturellement, ces squelettes externes intéressent fortement toutes les armées du monde (pour un militaire plus fort, plus résistant, mieux protégé… bref, plus efficace). Mais également le domaine médical…
 
Les AVC peuvent survenir à tout âge mais clairement, les seniors sont les plus concernés. En effet, comme le souligne un récent rapport de la Drees, « en 2008 et 2009, près de 200.000 personnes ont été hospitalisées pour un (AVC) en France ». Et parmi ces personnes, un petit tiers (29%) était âgé de 18 à 64 ans, la moitié avait entre 65 et 84 ans et 21% avait plus de 85 ans.


Publié le Mardi 22 Novembre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1273 fois