Sommaire
Senior Actu

Euthanasie : neuf Français sur dix pour une législation

Selon un récent sondage* de l’Ifop réalisé pour le compte de l’Association pour le Droit à Mourir dans la Dignité (ADMD), plus de neuf Français sur dix (92%) soutiendraient la légalisation de l’euthanasie, c’est-à-dire l’autorisation faite aux médecins à mettre fin, sans souffrance, à la vie des personnes atteintes de maladies insupportables et incurables si elles le demandent…


Selon ce sondage, seuls 8% se déclareraient contre cette pratique (+2). Dans la continuité des résultats mesurés en août 2011, on observe ainsi que si 44% des Français sont favorables à ce que la loi française autorise l’euthanasie dans tous les cas (-5 points depuis août 2011), 48% souhaitent que cette autorisation ne vaille que dans certains cas (+3 points).
 
Dans le détail des résultats, on observe que l’approbation de l’euthanasie est de plus en plus forte avec l’âge : si seuls 83% des 18-24 ans sont favorables à la fin de vie volontaire, cette proportion atteint 93% chez les 65 ans et plus. Par ailleurs, on enregistre des scores d’approbation légèrement moins élevés qu’en moyenne auprès des ouvriers (88%) et des habitants de l’agglomération parisienne (86%).
 
La Loi Léonetti sur la fin de vie est connue par près de deux tiers des Français (64%), bien que seuls 15% déclarent savoir précisément de quoi il s’agit ; la moitié des interviewés (49%) n‘en ayant qu’une vague idée. Ici encore, les plus âgés apparaissent plus concernés par les problématiques liées à l’euthanasie.
 
Ainsi, 80% des personnes âgées de 65 ans et plus déclarent connaître la Loi Léonetti (contre 52% des moins de 35 ans), dont 22% sachant précisément de quoi il s’agit (contre 14%). Au regard de la profession, la notoriété de Loi Léonetti semble en deçà chez les catégories populaires (54%) alors qu’elle est sensiblement plus élevée chez les professions intermédiaires (73%).
 
Enfin, ce dispositif législatif se révèle logiquement davantage connu des personnes ayant déjà accompagné un proche en fin de vie (79%, contre 60% chez les autres).

*Echantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 29 au 31 octobre 2013.


Publié le Mardi 12 Novembre 2013 dans la rubrique Société | Lu 572 fois