Sommaire
Senior Actu

Epitact : évolution du conditionnement comme remède anti-crise

La société française Epitact (appartenant au groupe Millet Innovation) spécialisée dans les produits destinés au confort du pied, commercialise désormais ses protections, pansements, crèmes, etc. en format unidose à « petits prix ». L’idée : faire découvrir ses gammes de produits au plus grand nombre, mais également, proposer à ses clients réguliers de n’acheter que ce dont ils ont besoin, en petites quantités…


Epitact est clairement l’un des leaders en France (le siège est situé dans la Drôme) sur le marché du confort du pied…

Tous ceux qui un jour, ont eu un oignon, une ampoule, un orteil douloureux, des pieds secs, etc. ont du découvrir chez leur pharmacien l’un des nombreux produits de la marque (une quarantaine de références biomécaniques et cosmétiques) : protection hallus valgus au gel d’Hépithélium, digitubes à l’Hépithélium, pansements pour durillons, pansements anti-ampoules, semelles pour douleurs articulaires, etc.

A noter que certains de ces produits sont adaptés aux pieds des diabétiques qui sont fragilisés par deux complications liées directement à la maladie rappelle Epitact dans son communiqué : la neuropathie et l’artériopathie. Associées à des troubles statiques, elles peuvent conduire rapidement à l’amputation.

Depuis quelques semaines, la marque a décidé de faire évoluer son packaging. Concrètement, les anciennes gammes continuent d’exister comme auparavant dans leurs emballages d’origine, en revanche, de nouveaux conditionnements (unidoses à « petits prix » pratiques à mettre dans un sac) arrivent sur le marché. Naturellement, les grands formats restent plus économiques. Mais ces "mini doses" permettent de tester les produits sans vous engager sur les "grandes tailles" tout en vous offrant la possibilité de les emmener partout avec vous.

Parmi eux, vous pourrez découvrir le Digitube à l’Hépithélium 26 contre les cors au pied (2 euros), la crème hydratante « pieds secs et abîmés » (30 mm à 3.95 euros), la crème réparatrice « crevasses talonnières » (30 ml à 4.50 euros), et enfin, la crème hydratante « mains abîmées » (50 ml à 6.95 euros).
Epitact : évolution du conditionnement comme remède anti-crise


Publié le Mardi 31 Mars 2009 dans la rubrique Consommation | Lu 17695 fois