Sommaire
Senior Actu

Emploi senior : Rhodia invente le congé grand-parental

Alors que depuis le 1er janvier 2010, les entreprises sont censées avoir mis en place des actions spécifiques pour les salariés de 50 ans et plus, on apprend dans un article du quotidien Les Echos, que le groupe de chimie Rhodia vient de mettre en place un dispositif innovant de congé grand-parental. Explications.


Le groupe de chimie Rhodia (4.700 personnes en France) vient d’annoncer dans un article du quotidien Les Echos que dans le cadre de la loi imposant la mise en place de mesures spécifiques visant à favoriser l’emploi des seniors, un dispositif de « congé grand-parental » avait été développé.

Concrètement, il s’agit de donner la possibilité aux salariés de plus de 50 ans (soit 1.500 personnes en France) de pouvoir se dégager du temps libre grâce à un temps partiel, avec cependant un minimum d’activité de 80%.

A noter que ce nouveau système est accessible à ces employés quinquas et plus, qu’ils aient, ou pas, des petits-enfants. L’entreprise espère pouvoir accéder à « 100% des demandes ».

En contrepartie, les salariés s’engagent de leur côté à prolonger leur activité professionnelle au-delà de l’âge à partir duquel il pourrait prendre une retraite à taux plein. Et ce, pour une durée équivalente à celle passée en congé grand-parental. Ainsi, par exemple, si un employé travaille cinq ans à temps partiel de 80%, il devra effectuer encore une année supplémentaire (1 sur 5) à temps partiel pour pouvoir bénéficier de sa retraite à taux plein.
Emploi senior : Rhodia invente le congé grand-parental

Autre disposition mise en place par Rhodia : le « tutorat inversé ». Pratiquement, un jeune salarié « prend en charge » un ancien pour l’aider à se former à l’apprentissage d’une langue étrangère ou aux nouvelles technologies.

A noter également que parmi les mesures mises en place par le groupe de chimie, une page d’accueil dédiée aux seniors sera disponible sur le site Internet de Rhodia, de manière à permettre aux candidats à l’embauche de plus de 50 ans de postuler à un emploi au sein de l’entreprise.

Toujours selon le quotidien Les Echos, l’accord validant ce congé innovant a été signé le 15 décembre 2009 avec tous les syndicats, sauf la CGT.


Publié le Mardi 5 Janvier 2010 dans la rubrique Emploi | Lu 5585 fois