Sommaire
Senior Actu

Emploi des seniors : le fabricant d’armement Nexter veut aménager les fins de carrière

Nexter, le fabricant d’armement terrestre, a conclu le 5 avril dernier, avec la CFDT, un accord triennal relatif à l’emploi des seniors. Ce texte fixe à l’Union Economique et Sociale (UES) un objectif de maintien dans l’emploi des salariés âgés, en prévoyant les domaines d’action pour y parvenir. Il succède à deux plans d’action menés en 2010 et 2011. Détails.


Principales mesures « maintien dans l’emploi »

Objectifs chiffrés de seniors (+55 ans) dans l’entreprise 28% en 2012, 32% en 2013 et 33% en 2014. Pas d’objectif chiffré de recrutement de seniors, mais rappel de la non-discrimination à l’emploi.

Inscription des postes ouverts à la Bourse aux emplois sur un ou des sites spécialisés seniors, travaux avec l’APEC et Pôle Emploi. Visites des sites et stages. Entretien « dernière partie de carrière » cinq ans avant le départ prévisible, avec examen du déroulement de carrière, options offertes selon le choix du salarié, discussion des aménagements des conditions et temps de travail.

Dispositif VAE et Bilan de compétences (via le DIF ou CIF avec complément financier possible de l’employeur).

Aménagement du temps et de la durée du temps de travail pour les +55 ans (en cas de refus, exigence de motiver la décision). Si l’aménagement a pour but de réduire les inconvénients et la fatigue liés au transport, le hiérarchique ne pourra, par principe, s’y opposer.

Surveillance renforcée des postes à pénibilité, surveillance médicale annuelle, priorité pour changement de poste si volontaire, accompagnement par formations.

Examen particulier de l’accès à la formation des seniors (commissions locales et CCE).

Principales mesures « fin de carrière »

Entretien de départ en retraite 1 an avant le départ prévu pour informer des conditions et modalités de départ (plan d’action individualisé). Site « info Retraite » sur l’intranet.

Entretien à 3 ans du départ, possibilité d’une VAE pour poursuivre une activité après leur départ (ex: associations).

Temps partiel de fin de carrière (temps partiel séniors)

- ouvert aux salariés étant depuis 10 ans dans l’entreprise
- temps partiel 80%, rémunéré 90%* (au lieu de 6/7).
- durée 2 ans,(3 ans si le sénior occupe un poste à pénibilité)
- engagement du salarié à quitter l’entreprise à l’issue du temps partiel.
- le cumul sur la dernière année des jours non travaillés sera privilégié (anticipation du départ en retraite)
- surcotisation (à 100%) prise en charge par l’employeur
- indemnité de départ à la retraite calculée sur temps plein.

Utilisation du CET avec temps partiel senior

Complément avec les jours de CET pour atteindre une rémunération de 100%. Dans ce cas, l’employeur abonde ces jours de CET utilisés de 20%. Bien évidemment, l’accord sur le CET ouvre d’autres possibilités, qui peuvent être cumulables.

Prise en compte dans la GPEC des temps partiels pour le recrutement de jeunes.

Tutorat : les moyens, particulièrement en temps, nécessaires à la réalisation de cette mission (chartre du tutorat).

« Si certains dénonceront le manque de çi et les oublis de ça, la CFDT considère que cet accord apporte un certain nombre d’avancées sociales pour les salariés de Nexter » conclut le syndicat dans son communiqué.


Publié le Mercredi 9 Mai 2012 dans la rubrique Emploi | Lu 3808 fois