Sommaire
Senior Actu

Détecteurs de fumée : attention, il devient obligatoire le mois prochain

Pour sensibiliser les citoyens, le gouvernement a lancé la semaine dernière une grande campagne nationale pour la mise en place du détecteur de fumée, obligatoire à partir du 8 mars 2015, ayant pour slogan : « Bien équipé, bien préparé, je suis en sécurité ». Ce qu’il faut savoir.


Détecteurs de fumée : attention, il devient obligatoire le mois prochain
En France, un incendie se déclare toutes les deux minutes, causant environ 800 décès par an. Par ailleurs, une très large majorité de ces morts (80%) sont dues à l’intoxication par les fumées. Afin de réduire le nombre de victimes, l’installation d’au moins un détecteur de fumée dans chaque logement devient donc obligatoire à partir du 8 mars.
 
Rappelons que le détecteur de fumée est un appareil permettant de vous alerter d’un début d’incendie dans le logement, grâce à l’émission d’un signal sonore. Il vous réveille si le feu se déclare pendant votre sommeil. Il vous permet de réagir dès le début de l’incendie quand vous êtes éveillé.
 
Installé de préférence dans la circulation ou le dégagement desservant les chambres (voire dans la chambre à coucher), ce détecteur est fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des éléments de cuisson, des sources d’humidité et des gaz d’échappement.
 
L’occupant (le cas échéant, le propriétaire ou l’organisme exerçant les activités de gestion locative sociale) s’assure de la mise sous tension du détecteur en vérifiant que le voyant prévu à cet effet est allumé.
 
Les détecteurs de fumée sont en vente dans les grandes surfaces et les magasins de bricolage. Ils coûtent une vingtaine d’euros et sont à la charge du propriétaire. Lors de son achat, il faut veiller à ce que le détecteur comporte le marquage CE et, dans cette catégorie, préférer ceux comportant le logo NF, qui assure un meilleur suivi de la qualité.
 
Facile à entretenir, l’occupant de chaque logement est responsable de l’entretien du détecteur installé dans son logement : pour ce faire, un signal sonore indique la faiblesse des piles lorsque leur changement est nécessaire.
 
Par ailleurs, le détecteur de fumée doit :

- comporter un indicateur de mise sous tension,

- être alimenté par piles, batteries incorporées ou sur secteur (dans le cas où la batterie est remplaçable par l’utilisateur, sa durée minimale de fonctionnement est de 1 an),

- présenter un signal visuel, mécanique ou sonore, indépendant d’une source d’alimentation, indiquant l’absence de batteries ou piles,

- émettre un signal d’alarme d’un niveau sonore d’au moins 85 dB(A) à 3 mètres,

- émettre un signal de défaut sonore, différent de la tonalité de l’alarme, signalant la perte de capacité d’alimentation du détecteur,

- fournir certaines informations marquées de manière indélébile (nom ou marque et adresse du fabricant ou du fournisseur, numéro et la date de la norme à laquelle se conforme le détecteur, date de fabrication ou numéro du lot, type de batterie à utiliser, informations mode d’emploi pour l’installation, l’entretien et le contrôle du détecteur...)
 
En savoir plus


Publié le Lundi 9 Février 2015 dans la rubrique Habitat | Lu 1145 fois