Sommaire
Senior Actu

Dès que tu meurs, appelle moi de Brigitte Paulino-Neto : l’image de la mère

La critique culturelle et écrivain Brigitte Paulino-Neto vient de publier aux édition Verticales son troisième roman : Dès que tu meurs appelle moi. Dans les années vingt, Antonio de Sousa Amen, commerçant portugais vivant en Normandie élève ses deux filles après avoir répudié son épouse infidèle... L’une des deux enfants écrit sur sa mère, retournée au Portugal.


Dès que tu meurs, appelle moi, DR

Une fille, la narratrice, parle de sa mère, Faustine de Sousa Amen. Portugaise née en France dans les années 30, le clair-obscur de sa lumière porté sur un souvenir de la Grande Guerre comme sur la traversée intime de la révolution des Œillets.

Entre la mère et la fille un certain nombre d’hommes a pesé. En toute complicité. Mais un seul a hanté les deux femmes, un seul les a enchaînées l’une à l’autre (le père violent et autoritaire). Et c’est par lui que cette histoire de femmes commence…

« Dans un style haché et elliptique où les mots cinglent telles des rafales, Brigitte Paulino-Neto compose un hymne bouleversant à sa mère, à cet amour dont elle ne mesure l’absolu qu’au moment où elle le perd, où elle aimerait tant ne pas se perdre. « Tant de ruses font croire que nous sommes sauvés ». Mais l’est-on jamais » » remarque Véronique Cassarin-Grand dans Le nouvel observateur du 23 décembre 2010.

Après avoir enseigné à Lisbonne, Brigitte Paulino-Neto est critique à Libération (Danse, Théâtre, Arts plastiques), avant d’assurer la rédaction en chef magazine de Vogue. Directeur éditorial pour le Festival international d’Art lyrique d’Aix-en-Provence, elle a publié, chez Armand Colin, une étude sur le chorégraphe Angelin Preljocaj et deux romans, chez Grasset : La Mélancolie du géographe, 1994 , et La Connaissance de la fleur, 1997. Elle rejoint les éditions Verticales pour son troisième roman, Jaime Baltasar Barbosa.

Dès que tu meurs, appelle moi de Brigitte Paulino-Neto
Editions Verticales
ISBN 978-2-07-013044-3
210 pages
Prix : 18.90 euros


Publié le Dimanche 16 Janvier 2011 dans la rubrique Culture | Lu 2769 fois