Sommaire
Senior Actu

Des grands-parents luttent contre la violence à l’école par une aide au langage chez les jeunes enfants

Préoccupés par la montée inquiétante de la violence des mineurs qui ont souvent le sentiment de ne pas être écoutés ni compris et qui ne savent exprimer ce sentiment que par le mutisme ou la violence verbale, et convaincus que la destinée scolaire d’un enfant se décide, en grande partie au moment de sa confrontation avec le langage, des grands-parents de l’Ecole des Grands-Parents Européens (EGPE), ont mis en place « un projet d’aide au langage chez les jeunes enfants ».


À travers cette action les grands-parents bénévoles de l’EGPE souhaitent améliorer les échanges entre les générations et apporter leur participation active aux actions mises en place pour réduire la tentation de la violence chez les jeunes, attitude qui résulte souvent de l’absence de maîtrise du verbe. Ils veulent ainsi contribuer à réduire l’inégalité des chances en aidant les enfants, toujours à accéder à une maîtrise progressive du langage.

Plus concrètement, cette action mise en place par l’EGPE vise à aider de jeunes enfants qui ont des difficultés d'expression et de communication à s’exprimer en français ou « à dire avec des mots ce que l’on veut dire » ; à parler avec l’autre, à l’écouter ; ou encore, à trouver des arguments plutôt que de recourir aux insultes et aux coups…

Les interventions ont lieu dans les écoles maternelles volontaires et les intervenants sont des binômes constitués de deux grands-parents bénévoles qui assurent, dans un climat chaleureux et ludique, des ateliers réunissant trois ou quatre enfants choisis par l’équipe pédagogique de l'école en raison de leurs difficultés langagières et relationnelles.

Un entretien préalable avec le directeur de l’équipe pédagogique et les enseignants de l'école concernée, permet de choisir les enfants et harmonise les actions des intervenants. Par ailleurs, une information est donnée aux parents lors du Conseil d’Ecole. Bien entendu, l'équipe pédagogique peut, à tout moment, assister aux ateliers et intervenir quand elle le souhaite. .../...
Des grands-parents luttent contre la violence à l’école par une aide au langage chez les jeunes enfants

Dans chaque école volontaire les bénévoles de l’EGPE interviennent une matinée par semaine. Ils accueillent successivement trois ou quatre groupes d’enfants pour une durée d’une demi-heure et se chargent d’aller chercher les enfants dans les classes et de les raccompagner.

Le support affectif et intergénérationnel apporté par les grands-parents favorise, tout en respectant la bonne distance, la parole, l’échange, l’écoute des enfants qui osent ainsi participer plus facilement. Les déclencheurs d'expression sont des imagiers, des jeux, des marionnettes, des albums, etc. apportés par les grands-parents. Ils visent à favoriser les échanges dans un climat de plaisir, de confiance et de sécurité. On alterne l'expression orale, les jeux, les comptines et les chants (en fonction du support matériel).

À la fin de chaque séance, chaque binôme fait un point rapide sur les échanges vécus et note les remarques importantes. Un court bilan est réalisé à la fin de chaque trimestre. Enfin, l'équipe pédagogique et les bénévoles feront, à la fin de l'année, une évaluation des acquis des enfants. Les intervenants étant tous bénévoles et le matériel de support étant fourni par eux, ces ateliers de langage sont totalement gratuits.

« Pour les intervenants, tous bénévoles, il s’agit d’un véritable engagement » soulignent les responsables de l’EGPE. Et d’ajouter : « ils doivent mettre en œuvre leur capacité d’écoute et de compréhension, leur aptitude à percevoir les difficultés d’expression des enfants, trouver un équilibre entre la rigueur et la nécessité d’accepter, parfois, le compromis pour ne pas bloquer définitivement l’expression. C'est pourquoi une préparation est mise en œuvre avec des professionnels de l’Education Nationale retraités et des spécialistes du langage (orthophonistes, psychologues scolaires) ».

Actions mises en place
Dans le 19ème arrondissement
Ecole du 26 rue Archereau, située en ZEP, des ateliers ont lieu tous les lundis matin, à raison de quatre ateliers d’une durée de 30 minutes chacun rassemblant 4 à 5 enfants
Ecole du 93 rue Archereau : le vendredi matin, avec quatre ateliers.
Ecole du 5 Allées des Eiders, le jeudi après-midi, avec trois ateliers,

Dans le 11ème arrondissement
Ecole du 4/12, cité Souzy, l'expérience a commencé dès le mois de juin 2007

« Actuellement, rappellent les responsables de l’association, nous prospectons en présentant notre projet dans d’autres écoles et en particulier dans le 18ème. Des équipes de bénévoles se constituent, nous organisons pour eux des formations, afin de répondre positivement aux demandes des écoles, très intéressées par notre action ».

L’EGPE est une association née en 1994 qui a maintenant des branches dans plusieurs pays d'Europe. Elle s’annonce comme « un lieu dans lequel est privilégiée « la force du lien » entre les générations ». Se retrouvent dans cette structure, des grands-parents qui souhaitent représenter, pour la génération des petits-enfants, une ressource d’aide, de soutien et de réelle affection dans la continuité du lien familial. Forts de leur expérience, ils désirent apporter à d'autres enfants moins favorisés un peu de ce qu'ils apportent à leurs propres petits-enfants.

Contact : 01 45 44 34 93
www.allo-grandsparents.fr


Publié le Lundi 28 Avril 2008 dans la rubrique Intergénération | Lu 11277 fois