Sommaire
Senior Actu

Des étudiants mettent de la couleur dans la vie des personnes âgées

Dans le cadre d’un programme de formation, le samedi 25 février dernier à Lille (Nord), quatre étudiants de l’Institut Supérieur de l’Electronique et du Numérique (ISEN) ont choisi d’organiser un atelier de peinture pour les personnes âgées de l’association les Petits frères des pauvres.


Dans le cadre du programme de formation humaine à l’ISEN, les étudiants doivent remplir une action à caractère social.

Cette année, tous les étudiants de l’ISEN Lille de deuxième année, devaient monter un projet autour du thème « La danse dans tous ses états ».

Dans cet esprit, quatre d’entre eux ont choisi d’organiser, samedi dernier, un atelier de peinture pour les membres de l’association « Les Petits Frères des Pauvres ». Durant cette activité, une fresque a été réalisée autour du thème : « La danse dans tous ses états ».

Ce tableau géant a été entièrement imaginé et peint par une douzaine de personnes âgées (dont cinq à mobilité réduite) membres de l’association. Cet « Après-midi tout en couleur » était animé à la fois par Samia Kachkachi, artiste linographe travaillant à la Ferblanterie (atelier d’artiste à Lille) et par les quatre étudiants de l’ISEN Lille. Et pour agrémenter cet après-midi festif, un couple de musiciens était également présent.

Rappelons que depuis plus de soixante ans, les « Petits frères des Pauvres » sont une figure incontournable de la lutte contre l'isolement des personnes âgées. Aujourd'hui, une personne de plus de 60 ans sur trois souffre de solitude. Au-delà de l'aide matérielle, les bénévoles de l'association apportent un soutien affectif et des relations humaines pour vaincre l'isolement et lutter contre l'exclusion.

Les étudiants de l’ISEN ont découvert l’association et ses actions solidaires à travers leur campagne publicitaire de l’été 2011. « On a tous dans notre entourage proche une personne âgée, grands-parents et même arrière-grands-parents pour certains. On est donc sensible à la problématique des personnes âgées et à l’isolement dont elles souffrent parfois. Briser cette solitude, redonner de la vie, de la gaîté et de la couleur à leur journée, était le cadeau qu’on avait envie de leur faire, pour leur montrer qu’elles comptent et sont importantes pour la jeune génération. Et puis cette demi-journée peinture s’inscrit parfaitement bien dans la continuité des actions de l’association les « Petits frères des Pauvres » », explique Antoine un des instigateurs de ce projet.


Publié le Lundi 27 Février 2012 dans la rubrique Intergénération | Lu 2162 fois