Sommaire
Senior Actu

Des effets anti-inflammatoires de la pomme

Bien que de nombreuses études apportent des preuves de l’effet des flavonoïdes sur la diminution des risques de certaines maladies chroniques liées à l’âge (maladies cardiovasculaires, diabètes, certains cancers, déclins cognitifs…), les mécanismes étaient jusqu’à présent peu clairs. Une récente étude suggère que leur action anti-inflammatoire jouerait un rôle clef. Explications.


Ce n’est pas la première fois que la pomme est associée à des bienfaits en matière de santé… Rappelons d’ailleurs l’adage anglais qui dit : « an apple a day keeps the doctor away » (manger une pomme par jour vous évitera d’aller voir le docteur ». Bref, le fruit défendu s’avère extrêmement bénéfique à la santé ! Il aurait notamment des effets anti-inflammatoires.  
 
Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont utilisé un index d’inflammation intégrant douze  biomarqueurs individuels de l’inflammation et ont analysé les effets de différentes classes de flavonoïdes. Les données, issues d’une cohorte de 2.375 participants, ont notamment montré que les apports en anthocyanes et en flavonols sont inversement associés à l’index d’inflammation.
 
Autrement dit, plus l’apport en anthocyanes et en flavonols est élevé, moins l’inflammation est grande. Les études alimentaires ont parallèlement mis en évidence qu’une consommation importante de pommes, de poires, de vin rouge et de fraises est associée à une inflammation basse.
 
En effet, dans les pommes, de nombreux composés polyphénoliques ont été isolés, dont les flavonoïdes (80% des polyphénols de la pomme). Parmi eux se trouvent les flavanols, les acides hydroxycinnamiques, les flavonols, les dihydrochalcones et les anthocyanes -en particulier dans les pommes rouges. Ils sont présents dans la peau et/ou dans la chair des pommes et possèdent un fort pouvoir antioxydant.
 
Une autre étude scientifique montre qu’une consommation régulière de pommes et poires, et de façon plus générale de fruits et légumes, parmi lesquels on trouve également les agrumes et les légumes à feuille, diminue de façon significative le risque d'accident vasculaire cérébral. Une autre publication scientifique montre qu'une consommation élevée de fruits et légumes diminue de façon significative la mortalité toutes causes.  
 
D’autre part, rappelons que la pomme est « LE » fruit phare des régimes : elle permet en effet de contrôler son poids grâce à sa faible teneur calorique et sa richesse en fibres et en eau, mais pas seulement... Ses polyphénols, en nombre, ont également des « effets anti-obésité ».
 
Bref, pour être en bonne santé, mangez des fruits et des légumes régulièrement !
 
Article édité par Expression Groupe et rédigé par des scientifiques en partenariat avec l'Association Nationale Pommes Poires.


Publié le Vendredi 15 Janvier 2016 dans la rubrique Nutrition | Lu 1730 fois